Forum ouvert aux 14 ans et plus. Déconseillé aux moins de 16 ans ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
 

 Nous y sommes [PV : Emiko Osaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Dim 1 Avr 2012 - 19:55
« Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

Le taxi était enfin là et Emiko ne manqua pas de me le faire savoir, puis les paroles qu'elle eu par la suite me dérangeaient tout de même un peu. Je me tournais alors vers la jeune femme tout en me saisissant de l'une de mes valises tout en fessant alors signe au chauffeur de taxi pour lui montrer que l'on était là.

-Qui as dit que je ne voulais pas que tu reste avec moi à l'appartement ? Alors je te déclare ma flamme et toi tu veux me fuir ? Et bien c'est du jolie tout ça... Qu'est-ce que je doit en penser ? Hein ? Hein? HEIN ?

Lui dit sur un tons qui se voulais d'un comique tout simplement, puis je me mis alors à rire par la suite, en même temps je ne voulais la forcer à rien du tout, que si elle voulait prendre un autre appartement pour elle, je lui laisserais libre recours tout simplement, je ne me voyais pas du tout lui dire "non il est hors de question tu reste avec moi" ce n'était pas non plus une femme soumise loin de là.

-Bon après je ne te force en rien tu es libre de tes choix et de tes actes tu sais.

Je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres tout en ramassant les dernière valise et le déposaient par la suite dans le coffre du taxi avant de monter à l'intérieur de celui-ci en compagnie de la jeune femme qui m'accompagner. Nous nous étions alors installer à l'arrière de ce véhicule, je lui tendais alors un bout de papier ou était alors inscrite l'adresse de l'endroit ou nous étions attendu par le propriétaire.

Le voyage en taxi se passa sans encombre et fut tout de même rapide je ne pensais pas que l'on était alors si proche que cela de la maison que j'avais louer lorsque nous étions encore au Japon j'aurais sans doute pensais à demander à des passants pour savoir ou se trouver celle-ci. En y repensant j'ai étais vraiment con sur ce coup-là.

Je regardais alors la jeune femme qui était juste à côté de moi tout en lui adressant un grand sourire en coin de mes lèvres, je pris alors sa main dans la mienne. Par la suite je la lui caressais alors de mon pouce ne la quittant pas une seule seconde de mes yeux. Je ne quittais pas non plus mon sourire de mes lèvres, je ne dit pas un seul mot ne voyant pas du tout ce que je pourrais lui dire.

Puis, une fois que nous fûmes arriver alors à destination j'ouvris alors la porte du taxi tout en laissant sortir par la suite la jeune femme puis je donna ce que je devais au chauffeur de taxi. Et part la suite j'allais reprendre nos valises dans le coffre de ce taxi. Une fois nos valise en main je les posaient sur le sol tout en regardant alors la maison que j'avais pris en location tout en m'étirant doucement.

-Enfin arrivé à destination !

Je reportais alors mon regard sur Emiko tout en lui adressant un très grand sourire en coin de mes lèvres, avant de reprendre mes valises en main et de me dirigeais alors vers le propriétaire de cette maison qui nous attendaient alors sur le seuil de la porte, une fois arriver devant lui je posais alors l'une de mes valises sur le sol avant de lui serrer la main. Nous nous échangions alors quelques politesse puis, celui-ci nous fîmes le tour complet de la maison.

Dans cette maison il y avait alors une cuisine intégrer, un grand salon, une salle à manger, deux chambres et aussi une salle de bain vraiment très grande, je n'ai jamais vu aussi grande de ma vie. Puis le propriétaire pris alors congé de nous, tout en nous laissant les clefs de la maison, je le raccompagner alors jusqu'à la porte avant de refermer celle-ci et de me retourner vers la jeune femme.

-Alors la maison te plait ?

Je lui demandais alors ceci tout en lui adressant un grand sourire en coin de mes lèvres.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Lun 2 Avr 2012 - 21:20


Le taxi prit la route une fois que Ryo eue donné un papier contenant l’adresse de chez lui et je restais alors le temps du trajet qui ne fut pas très long à regarder le paysage défiler sous mes yeux. Ce pays ne ressemblait absolument pas au japon mais je dois bien avouer qu’il était tout aussi beau que mon pays natal… Le taxi arrêté je sortis et regarda la grande maison devant moi tendis que Ryo payais le chauffeur avant de prendre nos valises et de les déposer au sol se plaçant à mes côté pour s’étirer de tout son long et croyez moi chez lui il y a beaucoup à étirer… Il dit par la suite que nous étions enfin arrivé à destination et je souris tout en acquiesçant de la tête, j’étais vraiment heureuse de pouvoir me poser et rester tranquille car je devais l’avouer le voyage avait été épuisant… Je le vis prendre ses valises en main et s’avancer vers un vieux monsieur pour lui serrer la main… Je pris alors à mon tour mes valises et le suivi avant de simplement faire une courbette devant le monsieur.

Il nous fit entrer dans la maison avant de nous en faire la description total tout en nous la faisant visiter. Je regardais alors chaque pièce dans le détaille histoire de contrôler que tout était en bon état, que tout était bien propre et bien rangé puis, quand nous avons fait le tour, Ryo accompagna le vieillard à la porte avant de revenir vers moi et de me demander si la maison me plaisait. Je lui adressais alors un petit sourire en coin tout en m’approchant de lui mes valises posée au sol et je l’entourais alors de mes petits bras.

- Pas mal pour une maison que tu as choisi sur le net…

Je relevais alors mes bras pour les passer autour de son cou tout en me hissant sur la pointe des pieds avant de tirer son visage vers le mien pour déposer mes lèvres sur les siennes et lui offrir un simple baiser car ce n’est pas pour dire mais rester à embrasser une personne en étant sur la pointe des pieds n’est pas des plus confortables…

- Tu me montre la quel est ma chambre que je range un peut mes affaires stp

Je retournais alors prendre mes valises en main avant de le suivre jusque dans la chambre ou je repose mes valises sur le lit à l’horizontal prête à être ouvrir avant de justement les ouvrir et de me mettre a faire des piles de vêtements bien plié sur le lit, les t-shirt d’un côté les pantalons de l’autre… Je soignais absolument chacun de mes gestes. Oui je l’avoue je suis quelque peut maniaque et j aime que tout soit parfait…

- Et toi tu dors dans l’autre chambre ou on partage celle là pour que tu aie une chambre d’ami ?

Je continuais alors mon activité tout en étant toujours autant soignée dans mes gestes. Une fois mes valises vides et le lit remplis de vêtements de tout genre, je fermais alors mes valises et les glissa sur le sommet de l’armoire avant d’ouvrir une de portes et de commencer à ranger mes vêtements par couleur les sombre au fond de la pile… Ensuite je passe chaque robe sur un cintre que je suspends bien dans l’armoire tout en prenant garde à ce qu’il n’y ai pas un faux plis sur le tissu.
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Mar 3 Avr 2012 - 18:56
«Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

Après lui avoir demander si la maison lui plaisais la jeune femme me dit qu'elle était alors pas mal pour une maison que j'avais alors choisit sur le net, sans même réellement voir à quoi elle ressemblait, c'est vrai que j'avais vu des photos mais, c'était tout aussi une maison qui me plaisait parce qu'elle se situer dans un coin tranquille, enfin c'est ce que l'annonce disait, sans doute cela n'était pas vrai et alors j'aurais fait le mauvais choix comme la plupart du temps.

Ces bras viens alors m'entouré et je posais mes mains sur ces hanches souriant par la suite à son petit baiser qu'elle avait alors poser sur mes lèvres. Par la suite la jeune femme se détacha de moi doucement tout en me demandant alors que je lui montre sa chambre... Bon j'haussais les épaules et ne dit rien de plus la conduisant alors à l'une des chambres de la maison. Je la conduisait à l'une des chambres de la maison et elle entrepris alors de défaire ces valises, je la regardais tout en laissant un sourire poser sur le coin de mes lèvres.

Je ne cessais de la regardais quand elle me demanda alors si j'allais alors dormir avec elle dans la même chambre pour que j'ai une chambre d'ami au cas ou... Où si je dormirais alors dans la chambre d'mai en question, à vrai dire je n'en savais trop rien. J'haussais alors les épaules tout en soupirant doucement.

-Sur le canapé pardi ! Ou veux-tu d'autre...

Je lui adresser alors un grand sourire en coin tout en m'éloignant de la chambre de la jeune femme pour aller chercher mes valises et aller les défaire dans l'autre chambre parce que les armoires ne sont pas très grandes et que je doutais alors que toutes nos affaires entres dans une seule et même armoire.

Une fois que j'eu alors fini de déballer mes affaires je reçus un coup de fils sur mon téléphone portable, je regardais alors qui m'appeler et c'était alors mes parents qui m'appeler je décrocher alors le téléphone tout en parlant un petit bout de temps. Je leur dit alors que nous étions bien arriver et que la maison était alors vraiment sympathique et que je sentais alors que j'allais me plaire dans cette ville et que j'avais dit à Emiko ce que j'avais alors sur le coeur et ma mère fut très heureuse pour moi, je lui expliquais alors le tout sans pour autant dire que je m'étais déjà battue.

Puis je retournais alors dans la chambre ou Emiko devait sans doute encore être en train de défaire ces valises avant de lui adresser un grand sourire en coin de mes lèvres tout en lui tendant alors le téléphone.

-Tiens ma mère veux te parler.

Je lui donnais par la suite le téléphone tout en sortant de la chambre, car je n'avais pas le droit d'écouter ce que ces deux femmes allaient se raconter toutes les deux. je me dirigeais par la suite dans la cuisine tout en regardant alors dans les placards et me dit qu'il fallait alors que l'on aille faire des courses mais, pas aujourd'hui, car je n'avais pas vraiment envie de sortir maintenant. J'allais par la suite dans le salon pour me mettre sur le canapé avant de fermer les yeux, mon mal de crâne ne cessant alors d'augmenter.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Ven 13 Avr 2012 - 12:12


A ma question, Ryo me répondit qu’il dormirait sur le canapé ce qui me fit ouvrir de gros yeux alors que lui quittait la chambre. Je finissais alors tranquillement de ranger mes affaires des questions pleins la tête… Quelques temps plus tard, alors que je préparais tout bien comme il faut le lit, il revint son natel à la main et me le tendit tout en me disant que sa mère voulait me parler… Je pris le téléphone et le porta à mon oreille pour commencer à parler avec sa mère tendis qu’il quittait une nouvelle fois la pièce. Elle me félicita me disant que j’avais le bon et qu’il fallait que j’en prenne soins avant de déballer une liste de chose à faire pour lui et de commencer à entrer dans le domaine qui se révèlera du privé dans quelques temps allant jusqu'à me dire quel genre de sous-vêtements je devrais porter pour entretenir la flamme… Heureusement que plusieurs milliers de km nous séparaient et qu’elle ne pouvait pas venir contrôler par elle-même que je suivrais ses dires autrement je suis persuadée qu’elle serait venu regarder nos ébats pour me dire tout ce qui n’allait pas dans mes faits et gestes…

Je soupirais alors et prétexta qu’il m’avait appelé à l’aide pour raccrocher. Je finis alors de préparer le lit avant de mettre son portable dans ma poche arrière et de sortir de la chambre pour aller le retrouver dans le salon. Il était alors assis les yeux fermé et semblait ne pas aller très bien… Je pris alors mon sac à main que j’ouvris avant de prendre un cachet antidouleur qui faisait effet pour presque tout et de le lui tendre.

- Je vais te chercher un verre d’eau comme ca tu pourras informer ta mère que j’ai fait au moins une chose de bien…

Je déposais vite fait son natel sur la table basse avant d’aller dans la cuisine et d’ouvrir les buffets pour trouver un verre avant de le remplir d’eau bien fraîche et de le lui amener. Je pris alors place à côté de lui avant de soupirer et de regarder le sol.

- Tu crois vraiment que c’est une bonne idée nous deux ? Avant c’était plus simple tu ne t’étais jamais battu pour moi, on dormait ensemble et surtout ta mère n’était pas aussi sèche avec moi… Je ne conte pas changer d’un poil et il semblerait que c’est ce qu’il faut que je fasse et pas qu’un peut… C’est soit tu me prends tel que je suis avec mon caractère de merde mes cheveux hors du commun et mon style extravagant et que tu dormes encore avec moi soit on arête tout pour que rien ne change… Fait ton choix tout de suite que je sache à quoi m’en tenir…

Je me levais ensuite du canapé et alla alors dans la salle de bain défaire ma trousse de toilette. Une fois toutes mes affaires rangée comme il faut, je défais alors ma tresse me démêlant alors les cheveux et me disant en me regardant dans le miroir qu’une nouvelle coloration ne serait pas du luxe car mon rose commençait à se délaver… Mes cheveux démêlé, je refais une tresse tout bien comme il faut me tombant sur le côté et sors ma trousse à maquillage pour refaire le contour de mes yeux d’un fin trait de crayon noir. Les paroles de la maman de Ryo me restaient dans la tête et je me demandais alors si j’allais vraiment devoir changer autant si je veux avoir une histoire sincère et qui tiens avec un homme… Je me demandais alors aussi si Ryo préfèrerait rester un simple ami vu que je ne voulais pas changer même pas pour lui…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Ven 13 Avr 2012 - 15:24
« Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

J'avais tellement mal à la tête que j'avais l'impression d'avoir des tambour qui résonner à l'intérieur de mon crâne un truc de fou. Mes yeux fermer je voulais simplement me laisser porter dans les bras de Morphée mais, cela relevais plus du miracle qu'autre chose. Ce coup de cendrier en pleine tête me fessait vraiment trop mal.

Emiko viens alors me rejoindre sur le canapé tout en me donnant un cachet puis un verre d'eau, je pris alors le cachet puis la jeune femme se mis alors une nouvelle fois assise à côté de moi je la regardais tout en lui adressant un sourire en coin de mes lèvres mais, elle semblait troublé par quelque chose et je ne tarda pas à savoir ce qui lui posait alors problème.

La jeune femme me demanda alors si je pensais que nous deux était une bonne idée, qu'elle ne changerais rien à ce qu'elle était avant pour moi et qu'elle n'avait pas l'intention de changer et qu'elle ne voulait aucunement que notre relation change. Elle voulait que l'on continue à dormir ensemble comme on le fessaient autre fois. Un sourire plus grand viens alors s’installer sur le coin de mes lèvres, puis la jeune femme se remis debout tout en allant dans la salle de bain.

Je plaçais alors mes mains derrière ma tête tout en soupirant doucement et regardant alors le plafond du salon, je me mis alors à réfléchir à ces paroles et à ce qu'elle m'avait alors dit sur ma mère. Je secouais alors négativement la tête de gauche à droite tout en me levant par la suite pour aller rejoindre Emiko dans la salle de bain.

Une fois dans la salle de bain je la regardais alors un instant tout en me mordant la lèvre inférieur et soupirant doucement, puis je m'avançais alors vers elle tout en m'adossant par la suite sur le mur de la salle de bain croisant mes bras contre mon torse.

-Je ne veux pas que tu change, je t'aime comme tu es, si j'ai décider de te déclarer ma flamme c'était parce que je t'aime pour ce que tu es et je ne veux aucunement que tu change quoi que se soit à ton caractère ou même à ta façon d'être. Ma mère peux bien dire ce qu'elle veux je m'en tape il y a des tonnes de kilomètre qui nous séparent d'elle.

Je laissais par la suite mes bras retomber le long de mon corps tout en venant me mettre juste à côté de Emiko et de nous regarder dans le miroir qui était alors poser sur le mur et là un large sourire viens alors se coller sur mes lèvres.

-Et pour tout à l'heure lorsque je t'ai dit que je dormirais sur le canapé ce n'était qu'une phrase ironique, bien sur que nous allons dormir tous deux ensemble je ne vois pas pourquoi j'irais dormir sur le canapé alors que je peux partager mon lit avec la plus belle femme que je connaisse.

Je lui adressais alors un plus grand sourire sur le coin de mes lèvres tout en passant l'une de mes mains sur l'épaule de la jeune femme et venant par la suite lui coller un baiser sur sa joue avant de faire remonter ma seconde main vers son visage pour le tourner vers moi et plonger mes yeux dans les siens et de venir par la suite coller mes lèvres sur celle de la jeune femme qui me fessait battre mon coeur à tout jamais. Puis je détachais alors mes lèvres des siennes lui caressant sa joue du bout de mes doigts.

-Je t'aime Emiko qu'importe ce que les gens pensent ou ce qu'il dise je m'en fou complètement de ce que peux dire ma mère ou mon père du moment que l'on est heureux tout les deux tout me va.

Je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres tout en me détachant de la jeune femme par la suite et commençant à sortir de la salle de bain et une fois sur le seuil de la porte je me retournais alors face à Emiko.

-Tu veux que l'on sorte ce soir pour manger ?

Je lui adressais alors un plus grand sourire sur le coin de mes lèvres tout en attendant une réponse de la part de la jeune femme.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Lun 16 Avr 2012 - 7:04


Alors que je me préparais tranquillement dans la sale de bain après lui avoir dis des mots qui sans doute on du le blaiser, il vint me rejoindre dans la salle de bain pour me dire qu’il ne voulait pas que je change, qu’il m’avait dit ce qu’il ressentait par ce qu’il m’aimait pour ce que j’étais et qu’il voulait aucunement que je change, il me dit tout aussi qu’il en avait rien à faire de ce que disait sa mère et que de toute façon elle était bien loin de nous… Il vint ensuite se positionner juste à côté de moi et nous regarda dans le miroir avant de sourire et de reprendre la parole pour me dire que tout à l’heure ce n’était qu’une phrase ironique et qu’il passerait la nuit avec moi… Je lui souris à travers se miroir alors qu’il déposait un baiser sur ma joue avant de me faire tourner la tête pour m’embrasser sur les lèvres. Une fois le baiser rompu, il me dit qu’il m’aimait et qu’il se foutait de ce que pouvait dire les autres tant que nous étions heureux tous les deux…

- Je t’aime aussi beau-gosse…

Il tourna alors les talons et s’apprêtait alors à sortir de la salle de bain avant de s’arrêter vers la porte pour me demander si je voulais sortir manger ce soir. Je secouais alors doucement la tête de gauche à droite avant de venir me coller à lui et de lui déposer un baiser sur le torse histoire de ne pas tirer sur sa tête pour atteindre ses lèvres à cette perche que j’aime tant…

- Je préfère ne pas sortir je suis morte de fatigue avec ce long voyage et de plus je ne veux pas que tu te bâte encore une fois à cause de moi… Tu n’as qu’a sortir seul tu n’auras pas difficulté à rencontrer quelqu’un…

Je lui souris et sors de la sale de bain pour me diriger dans la cuisine et me servir un verre d’eau que je bois à petite gorgée avant de le déposer dans l’évier et de me rendre dans le salon pour me laisser tomber dans le canapé allumant la télévision. Comme il n’y a rien d’intéressant comme film en ce moment, je mets une chaine musical et je ferme alors doucement les yeux pour mieux apprécier la mélodie qui file dans l’air.

- J’irais faire des courses demain si tu veux histoire de remplir le frigo et de pouvoir te faire de bon petit plat en espérant que je sois meilleur cuisinière que ta mère vu que d’après ce que j’ai entendu au travail les hommes ne sont jamais satisfait de la cuisine de leur épouse ou copine car il trouvent toujours moins bon que ce que leur faisait maman…

Je ris doucement avant d’ouvrir à nouveau mes yeux et de le regarder en me retenant de pouffer de rire un certain temps avant d’éclater de rire et de lui tirer la langue.

- Me regarde pas comme ca… c’est si étonnant que je sache ce genre de chose par les autres ? Je te l’ai dis que j’étais inexpérimentée… Et en tout qui plus est… Tu vas devoir être mon professeur de vie de couple si tu ne veux pas être déçu très chère…

Je mis alors debout et m’avançais vers lui jusqu’à me retrouver tout contre lui et passer mes bras autour de sa taille tête en haut pour pouvoir le regarder… C’est mais une histoire à avoir des torticolis ca…

- Commençant tout de suite… Une femme à t’elle le droit de demander un baiser ou c’est inconvenant ? Depuis que tu m’as fait goutter tes lèvres je ne peux m’en passer mais tu es trop grand pour que je te vole un baiser et devienne une bad girls…

Je lui adressais alors un petit sourire tout mignon en coing de mes lèvres attendent simplement une réponse ou un geste de sa pars… Oui j’étais sans doute stupide mais qui l’avoue à une chance de s’améliorer non ?
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Jeu 19 Avr 2012 - 20:58
« Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

Après lui avoir dit que je l'aimais comme elle était et non comme les autres voulait la voir elle me dit alors qu'elle m'aimait aussi ce qui me fis alors sourire grandement, puis par la suite elle me dit qu'elle ne préférait pas sortir se soir pour manger, car le voyage l'avait tout de même épuisée et qu'elle ne voulait pas non plus que je me bat encore une fois pour elle, ce que je pouvais alors parfaitement comprendre.

J'acquiesçais alors de la tête pour affirmer ces dires et que nous resterions alors tous deux à la maison pour ce soir. Tout en lui adressant un sourire en coin de mes lèvres. Puis Emiko sortis par la suite de la salle de bain pour aller dans la cuisine et moi je restais alors là, devant la porte un petit moment, puis la jeune femme se dirigea alors vers le salon et je lui emboîtais alors le pas.

La jeune femme se mis alors sur le canapé et alluma par la suite la télévision et il n'y avait rien comme la plupart du temps, par la suite elle mis alors une chaîne de musique, un sourire viens alors se poser sur le coin de mes lèvres et écouter alors se son qui rendait tout de même assez bien à l'oreille. Ensuite Emiko me dit qu'elle irait faire des courses le lendemain pour pouvoir me préparer des plats et tout aussi pour voir si elle fessait bien mieux à manger que ma mère, j'ouvris alors de grand yeux tout rond tout en la regardant d'un air hébéter, avant de ramener l'une de mes mains à ma nuque et de me la frotter.

Je ne savais pas qui avait pu lui dire ce genre de chose mais, cela me surpris quand même, bon il est tout à fait d'accord que ma mère cuisine bien même très bien mais, je connaissais une personne qui fessait la cuisine encore mieux qu'elle c'était ma grand-maman, elle c'était le meilleur cordon bleu de la ville, je pense que c'est ça qui me manquera le plus dans cette nouvelle vie, les petits plats mijoter de ma grand-maman pour moi. Mais, je ne doutais pas non plus que Emiko soit tout aussi douée pour faire la cuisine. Par la suite Emiko ajouta que je devrais sans doute être son professeur de "couple", aller savoir pourquoi...

-Ton professeur de couple ?

Est-ce que j'avais plus d'expérience qu'elle ? J'en doute fortement, je ne me suis jamais installer avec qui que se soit jusqu'à présent. La belle se mis alors debout et m'entoura alors de ces bras, je lui adressais un grand sourire en coin de mes lèvres, avant de poser mes bras autour de ces épaules.

Par la suite Emiko me dit que nous devions alors commencer de suite ce qui me fis alors légèrement rire, puis je secouais la tête, elle me demanda alors si une femme avait le droit de demander un baiser à l'élu de son coeur, je lui adressais alors un plus grand sourire sur le coin de mes lèvres ne la quittant pas une seule seconde de mes yeux bleu. Elle ajouta tout aussi qu'elle ne pouvait pas m'en volait du à notre différence de taille ce qui n'est pas faux cela dit en passant et donc qu'elle ne pourrait pas devenir un "bad girl" ce qui me fit alors gentillement sourire.

-Je pense qu'une femme à le droit de réclamer autant de fois les lèvres de son bien aimer autant qu'elle le désire.

Je lui passais par la suite une main sur sa joue tout en lui adressant un grand sourire en coin de mes lèvres, oui, elle avait le droit de me demander un baiser, oui, elle avait tout les droits sur moi, je lui appartenais corps et âme et ceux pour la vie je l'espère en tout cas, même si on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve.

Ne quittant pas une seule second mon regard du sien je caresser alors sa joue de ma main, tout en rapprochant mon visage du sien afin de venir coller mes lèvres aux siennes et de l'embrasser tendrement mais, ce baiser tendre se transforma bien vite en baiser langoureux si elle me laisse l'autorisation de passage de ma langue, pour aller danser avec douceur en compagnie de la sienne. Puis, je me détachais de la jeune femme tout en lui adressant un très grand sourire sur le coin de mes lèvres.

-Et maintenant que veux-tu savoir de plus princesse ?

Je ne quittais pas mon sourire de mon visage, Emiko avait un petit quelque chose que beaucoup de jeune femme n'avait pas, c'était mon coeur et ceux depuis bien longtemps mon coeur lui appartenait mais, je n'avais alors pas su trouver les mots pour le lui dire avant aujourd'hui.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Sam 21 Avr 2012 - 14:29


Titre du RP
Ryo semblait quelque peut étonner que je lui demande d’être mon professeur de couple ce que je pouvais tout à fait comprendre après tout je devais sans doute être la première à lui demander ca… Le rouge me monta alors quelque peut au joue et je restait alors tout colée contre lui et à ma question sur le fait qu’une femme aie le droit ou non de demander un baiser à son copain il souris et affirma en disant qu’elle pouvait le demander autant que je le voudrais puis, il passai une main sur ma joue et cella nos lèvres ensemble pour entamer un long baiser langoureux que je ne me fit pas prier pour y répondre tant bien que mal ayant peur de ne pas embrasser comme il faut ou du moins comme il pouvait l’aimer…

Il mit fin quelque temps après a ce baiser avant de me sourire et de me demander ce que je voulais savoir à présent. Je montais alors sur le canapé lui volant un baiser et me retrouvant alors à la même hauteur que lui ce qui est nettement plus agréable pour le regarder dans les yeux sans avoir mal à la nuque… Je lui souris et hausse les épaules.

- Je ne sais pas… Si une question me viens je te la poserais en attendent tu veux bien me promettre de me dire si je fais quelque chose de mal ? Si mes baisers ne te conviennent pas, si ma façon de réagir à tes paroles te vexe ou te font honte…

Je me laissais alors tomber sur le dos en longueur sur le canapé et laissais alors un soupire s’échapper de mes lèvres alors que la musique flottait toujours dans l’aire. Je montais alors mes mains tendant les bras vers le jeun homme un sourire lissé sur mes lèvres.

- Tu sais tu es le premier… En tout… Le premier avoir obtenu mon attention, le premier à avoir obtenu mon amitié, le premier à avoir obtenu mon amour, tu as tout aussi obtenu mon premier je t’aime et mon premier baiser… Je veux que tu sois le dernier à les recevoir parce que je ne veux pas te perdre !

Je le tirais alors de façon à ce qu’il se retrouve allongé sur moi et je le serrais alors dans le creux de mes bras. J’avais le cœur qui battait fort comme à chaque fois que je rentrais en contact avec lui, que je sentais la chaleur de son corps contre le mien. J’encrais alors mes yeux bleus dans les siens montant une de mes mains sur sa joue pour la lui caresser doucement.

- On se commande une pizza pour ce soir ? Je crois qu’il passe à nouveau le Titanic à la télé on se le regarde en mangeant ? Enfin si tu le veux…

Je montais alors ma main de sa joue jusque dans ses cheveux que je caresse penchant légèrement la tête sur le côté mon sourire ne s’effaçant aucunement de mes lèvres. J’étais bien, j’étais heureuse et me sentais en sécurité auprès de lui, à lui… J’avais trouvé ma moitié qui me rendait enfin entière et j’étais absolument prête à tout pour ne pas le perdre, ne pas le décevoir ou ne pas le voir partir avec une autre… Je mimais un je t’aime sur mes lèvres avant de me remettre à sourire.

avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Jeu 26 Avr 2012 - 12:00
« Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

Après mes dire la jeune femme se mit alors debout sur le canapé afin de me voler un baiser ce qui me fit alors sourire d'avantage, je plissais alors doucement les yeux tout en l'écoutant me dire que si elle avait une question elle me la poserais mais, elle voulait tout aussi que je lui promet de lui dire, j'acquiesçais alors de la tête avant de confirmer mon geste par des dires.

-Je te le promet que si quoi que se soit me déplais ou que tu ne ferais alors éventuellement mal je te le dirais sans aucun soucis.

Je lui adressais alors un grand sourire alors qu'elle se laisser tomber sur le canapé, je plongeais alors mes yeux dans les siens, puis elle leva alors les bras et je viens ensuite entremêler mes doigts au siens, je ne quittais pas mon regard du sien et mon sourire était alors toujours coller sur mes lèvres.

Je caressais alors ces mains de mes pouces tout en écoutant alors ce que me disait la jeune femme, je ne quittais pas mon regard du sien, elle me dire alors que j'étais son premier à qui elle avait donner tout, ce qui m'arracha alors un plus grand sourire de mes lèvres, puis elle me dit tout aussi qu'elle voulait que je soit la dernière personne à qui elle donnerais tout ce qu'elle avait pu me donner.

Je n'eu même pas le temps de dire quoi que se soit que Emiko me tira alors sur elle et je me laissais alors aller me couchant sur son corps soufflant de bonheur, un grand sourire lisser sur le coin de mes lèvres. Je fermais alors les yeux tout en appuyant un peu plus ma joue sur le creux de sa main.

-Va pour la pizza de ce soir ! Et pour le film aussi ma belle.

je lui adressais alors un très grand sourire en coin de mes lèvres des suites au mime ment de son "je t'aime", je viens par la suite poser mes lèvres sur les siennes, dans un doux et chaste baiser remontant alors l'une de mes mains vers son nez posant par la suite mon index sur son nez, avec douceur avant de me mettre à lui caresser la joue avec douceur.

-Tu me diras quand tu aura faim que je me lève pour commander les pizza mais, là je suis bien et je n'ai aucune envie de bouger.

Je reviens alors lui poser un baiser sur ces lèvres tout en lui adressant un grand sourire par la suite.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Ven 22 Juin 2012 - 13:34


Titre du RP
Mon cœur battait à tout rompre en sentent son corps contre le mien, ses lèvres contre les miennes et je me sentais comme sur un nuage en ce moment précis. Si je pouvais j’avoue que j’aurais arrêté le temps afin de toujours être aussi heureuse… Ryo m’informa tout en me caressant les mains que ca allait pour les pizzas et le film ce qui me fit sourire en coin de mes lèvres tendis qu’il vint m’embrasser avant de me caresser la joue et de reprendre la parole pour me dire qu’il fallait que le l’informe quand je voulais manger pour qu’il se lève mais que là tout de suite il était bien ou il était.

- Je suis également très bien comme ca… Sauf que j’ai des idées un peut prématurée je présume qui me passe par la tête… Et j’ai très chaud au point que je retirerais tout mes vêtements et j’aime ca… Je t’aime à un point que tu n’imagine même pas et je ne pensais pas qu’il était possible d’aimer une personne à ce point là… Et je parle encore trop je ferais mieux de me taire surtout que tu as mal à la tête même si normalement ce sont les filles qui utilise cette excuse bidon pour que la situation devienne moins intime même si tout le monde sait que le désire développe des endorphines…

Et voilà une fois de plus je stressais et quand je stresse je parle énormément déjà que je parle beaucoup en temps normal alors là… Enfin il me connaît mieux que personne et sait comment je suis il m’à choisie ainsi et je l’ai prévenu que je ne changerais en aucun cas pour lui-même si il est absolument tout pour moi et qu’il est terriblement sexy je resterais moi-même ni plus ni moins… Je lui souris et monte une main sur sa joue la lui caressant doucement de mon pouce avant de me redresser légèrement et de déposer mes lèvres sur les siennes pour lui laisser un long et doux baiser langoureux ma deuxième main faisant des vas et viens dans son dos.

- M’emmènerais-tu faire un tour en moto ? Pas tout de suite, pas aujourd’hui mais une fois, partir rien que les deux en montagne et pik-niquer ou camper comme quand on était petit sauf que cette fois je saurais apprécier le moment avec la nature et avec toi…


avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Dim 24 Juin 2012 - 15:56
« Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

Oui, j'étais vraiment bien dans le creux des bras de la jeune femme qui fessait battre mon coeur à tout rompre, je laissais un sourire venir se coller sur le coin de mes lèvres. La jeune femme me dit qu'elle aussi était bien comme cela et qu'elle avait tout aussi des pensées pas très catholique ce qui me fit rire doucement lorsqu'elle commença par la suite à parler sans cesse, je secouais alors la tête de gauche à droite tout en soupirant doucement. Reportant alors mon regard dans celui de la belle demoiselle en face de moi.

-Ce n'est pas grave je pourrais t'écouter des heures durant avec le pire mal de crâne pas possible, je t'aime tant moi aussi.

Nous partageons par la suite un doux et tendre baiser, je me sentais vraiment complet aux côtés de la jeune femme, la tendresse de la jeune femme ne me laissais en aucun cas indifférent et je frissonnais au moindre contact de ses mains sur mon corps, des douces caresses que je ne me lasserais jamais de recevoir. Je viens par la suite caresser les côtes de la jeune femme tout en accentuant ce doux baiser, qui fini par se rompre par la suite.

Emiko me demanda alors si je l'emmènerais faire un tour en moto mais, pas tout de suite, un jour, lorsque nous seront sans doute installer comme il le faut, la jeune femme voulais partir en montagne pour aller pique-niquer comme lorsque nous étions encore des enfants mais, que maintenant elle serait apprécier le moment avec la nature et avec moi, je lui adresser un sourire en coin de mes lèvres tout en venant lui voler un doux baiser.

-Sans aucun soucis, je te le promet un jour nous irons tous deux pique.niquer en haute montagne.

Je lui adresser un grand sourire sur le coin de mes lèvres, mes yeux bleu encré dans les siens, je remontais l'une de mes mains à sa joue tout en la lui caressant avec tendresse et je reviens prendre ses lèvres en otage dans un long et doux baiser langoureux.

Au but de quelques minutes que nos langues danse dans un rythme endiablé, je rompis ce baiser tout en ne cessant de regarder la jeune femme droit dans les yeux. Je lui adressais un sourire en coin de mes lèvres tout en venant par la suite m'ôter de la jeune femme.

-Je vais appeler la pizza sinon dans quelques temps je ne répond plus de moi.

Je me mis à rire doucement tout en allant alors prendre mon natel entre mes mains et commencer à composer le numéro de téléphone alors que mon regard viens se poser par la suite sur la jeune femme et je lui adressais un grand sourire en coin de mes lèvres.

-Qu'est-ce que se sera pour ma belle ?

Lui demandais-je tout en lui adressant un clin d'oeil alors que le téléphone se mit à sonner.


avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Lun 2 Juil 2012 - 10:13


Titre du RP
Ryo me promis alors de m’emmener faire un tour en moto en montagne avec lui j’étais alors plus que ravie surtout lorsque ses lèvres se collèrent une fois de plus aux miennes pour m’offrir un long et doux baiser langoureux. Il rompit le baiser peut après et se détacha de moi tout en me disant qu’il allait commander les pizzas car autrement il ne répondrait plus de lui… Je me mis alors à rire de bon cœur me repositionnant assise sur le canapé tendis qu’il appelait une pizzeria puis il reprit la parole pour me demander ce que je voulais en m’appelant sa belle…

- Une petite pizza jambon champignon stp

Je lui souris ne le quittant pas du regard et lui rendant son clin d’œil avant de rire doucement. Par la suite, je me relevais et alla dans la cuisine me prendre de l’eau bonne fraiche pour en boire un grand verre avant de retourner dans le salon au moment ou il raccroche et je le regarde alors un sourire sur les lèvres.

- Est-ce depuis que je suis tienne que tu as autant envie de moi ?

Je dépose mon verre sur la table basse avant de l’entourer de mes bras et de relever ma tête afin de plonger temps bien que mal mes yeux dans les siens mon éternel sourire figé sur mon visage et je me mets alors à caresser doucement son dos du bout de mes doigts.

- Si tu ne t’étais pas retenu je t’aurais sans doute suivie jusque dans la chambre… Enfin je ne t’aurais aucunement repoussé vu que l’envie était présente chez moi également… Tu fais naître des sensations encore inconnue dans mon corps, tu me fais frissonner à chacun de tes contacte et je dois avouer que c’est fort agréable… Je t’aime Ryo Akira Suzuki, plus que tout au monde et je te suivrais ou tu voudras…

J’élargis alors mon sourire n’étant absolument pas gêné pensant alors que ces sensations étaient tout à fait normal… Je remontais alors une main jusqu’à sa nuque pour faire descendre son visage vers le mien et déposer mes lèvres sur les siennes afin de lui offrir un nouveau baiser des plus doux afin qu’à travers mes lèvres il puisse ressentir tout l’amour que j’ai pour lui… Puis, peut de temps après la sonnette de l’entrée retentit et je me décollais alors de lui pour aller ouvrir et tomber nez à nez avec le livreur de pizza. Je payais alors les commandes et pris les pizzas avant de revenir près de mon bien aimé et de lui tendre sa pizza posant la mienne sur la table basse.

- Je reviens je vais chercher des couverts elles ne sont pas coupées celles-ci…

Je lui adressais un nouveau sourire avant d’aller dans la cuisine et de prendre couteau et fourchette puis, je revins alors dans le salon et prit place sur le canapé au côté du jeun homme lui tendent ses couverts avant d’ouvrir mon carton à pizza et d’entreprendre de couper de petites tranches.

- Et bien bon appétit…

Je commençais alors à manger gentiment avant de reporter mon regard sur l’heure et d’ouvrir de gros yeux allumant vite fait la télé sur la chaîne du filme avant de recommencer à manger tout en regardant l’écran de télévision.



[/color]
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki] Jeu 5 Juil 2012 - 23:15
« Notre chez nous ! »
« Emiko Osaki »

Une ou deux sonnerie plus tard, j'eu enfin une personne à l'autre bout du téléphone et pu alors commander les deux pizza que nous désirons tout deux. Puis par la suite je raccrocha alors mon téléphone tout en le glissant dans le fond de ma poche, Emiko me posa alors une question qui me fit doucement sourire grandement.

-Non pas spécialement, je dois bien avouer que j'ai envie de toi depuis bien des années mais, j'ai toujours eu cette impression que je ne te plaisait pas du tout et quand tu as acceptée de venir avec moi, c'est là que je me suis dit que je devrais me lancer.

Je lui adressais un très grand sourire en coin de mes lèvres, ne la quittant pas une seule seconde de mes yeux. Comment avais-je fait pour ne pas lui demander plutôt, pourquoi est-ce que je n'avais pas fait ma déclaration un peu plus tôt, je me sentais tout de même ridicule alors qu'un peu plus tôt elle m'avais dit qu'elle m'avais attendu depuis tout ce temps.

Emiko viens par la suite vers moi tout en m'entourant de ses fin bras et moi je posais alors mes mains sur ses hanches, je frisonner au contact des doigts de la jeune femme glissant le long de mon dos, mon sourire se fessait de plus en plus grand et ceux à chaque fois que j'étais en sa présence.

La jeune femme me dit alors que si je ne m'était pas stopper elle, m'aurait tout simplement suivit jusque dans la chambre, je lui adresse alors un plus grand sourire en coin de mes lèvres, les paroles qu'elle prononcer me rendais de plus en plus heureux, je savais qu'elle serait la seule et l'unique personne avec qui je voudrais faire, partager le restant de ma vie. Oui, c'est avec elle seule que je veux faire ma vie et avec personne d'autre.

Nous partageons un nouveau baiser, auquel je répondit sans plus attendre puis, nous fûmes tout simplement couper par la sonnerie de la maison, c'était sans nul doute le livreur de pizza, la belle me pris alors de cours et alla ouvrir la porte et chercher nos commande tout en les payant par la suite, j'affichais alors un sourire en coin de mes lèvres tout en la regardant faire.

Je pris alors la pizza que la jeune femme me tendit tout en allant me mettre assis à table pour commencer à la déballer alors que Emiko alla chercher les couverts comme elle venait tout simplement de me dire. La belle me tendit alors mes couverts et je commençais tout aussi à manger.

-Bon appétit ma belle.

Je lui adressais un grand sourire en coin de mes lèvres, alors que la jeune femme assise à mes côté commença par allumer la télévision et mis alors le film qu'elle voulait voir, je lui adressais un grand sourire en coin de mes lèvres tout en continuant de manger tranquillement ma pizza. Je reportais ensuite mon regard sur l'écran de télévision tout en regardant alors le film.

Je fini ensuite ma pizza tout en posant mes couvert dans la boite à pizza et m'affalant par la suite sur le canapé tout en posant ma main dans le dos de la jeune femme et le lui caressant doucement le temps qu'elle finisse de manger sa pizza, une fois qu'elle eut fini de manger celle-ci je la prit tout contre moi et la serra dans le creux de mes bras.

-Laisse tout ça je débarrasserai plus tard.

Je lui déposer ensuite un baiser sur le sommet de sa tête tout en affichant un grand sourire en coin de mes lèvres tout en laissant balader l'une de mes mains sur son bras mes yeux océan porté sur l'écran de télévision.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nous y sommes [PV : Emiko Osaki]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nous ne sommes qu'un [LIBRE]
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal - Feat Laurelin
» « Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.
» Nous ne sommes pas seul ... (PV Maverdave Mc'Olan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Manga RPG ::  :: Quartier Residentiel :: Maison de Ryo Akira Suzuki & Emiko Osaki-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit