Forum ouvert aux 14 ans et plus. Déconseillé aux moins de 16 ans ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
 

 Warning les gens, Lefriand was here♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Brian Lefriand
MessageSujet: Warning les gens, Lefriand was here♥ Sam 29 Juin 2013 - 14:51



Brian Lefriand
”Phrase au choix.”




    NOM : Lefriand, oui je sais c'est étrange comme nom de famille.... Mais j'lai pas réellement choisie
    PRÉNOM : Where is Brian ? Brian is here. Vous l'aurait compris mon prénom est Brian.
    SURNOM : Bribri, Brioche, Brayane.
    ÂGE : 17 ans tout rond~
    GROUPE : Excentrique~
    DATE DE NAISSANCE :Je suis né un 20 janvier. À 5 jour près, j'avais un mois d'intervalle avec Noël... Si si, jvous jures !  comptez donc~
    ORIGINE(S) : Japonaise mais indienne par ma mère.
    ORIENTATION SEXUELLE : Je suis attiré par les hommes, les femmes les extraterrestres... Comment ça les extraterrestre n'existe pas ? T'as unes preuve au moins ? Non alors chut !




À quoi ressemble le petit Brian

'ai un visage assez enfantin, avec des cheveux de couleur sombre plutôt courts, un peu dans tous les sens, j'ai beau essayer d'y mettre de l'ordre, mes cheveux restent un sacré bordel. J'ai hérité des yeux jaunâtres de ma mère qui paraît-il font vicieux, d'après une certaine connaissance que je nommerai pas (Arsène je parle de toi) des sourcils fins (pour un homme jveux dire.... Et  j'y peux rien moi) et deux oreilles pointues. Pas comme les Elfes non plus hein ? Mais elles ne sont pas arrondies comme tout le monde. Mais comme je suis pas tout le monde tout va bien~
D'ailleurs les dites oreilles sont percées.
Je suis de taille moyenne, quant à ma peau elle est très légèrement halée. Ma constitution est normale, je ne suis pas maigre comme un clou, mais je ne suis pas obèse non plus. En fait dans l'ensemble je suis dans la moyenne.
Vestimentairement parlant je n'ai pas réellement de style. Ce que je préfère porter est un espèce de débardeur blanc un peu ample, un pantalon ample bleu-violet qui se resserre au niveau des chevilles.J'y suis simplement trooooop bien dedans. Mais bon sinon je porte un peu de tout du moment que ça soit ample et confortable.
Quand je suis ''neutre'' c'est à dire que je ne souris pas ect.... J'ai souvent les sourcils qui se fronce tout seul, ce qui me donne un air assez hautain et colérique. Pourtant je ne le suis pas particulièrement.
Je possède aussi à l'épaule trois tatouages les uns en dessous des autres, de haut en bas un yin et le yang, un smiley qui sourit un peu sournoisement, et une cible, le tout en noir. Ils ont tous une signification particulière. Et je les ai fait après avoir rencontré les 3 zigotos  [non je n'exagère pas, un mégaloman nommé Léon, la fille de Jigsaw, Arsène, un nymphoman, Vincent.] Mais je reparlerai d'eux plus tard dans l'histoire. Sinon j'aime bien mes mains, car malgré mon appartenance au sexe masculin, j'aime bien me vernir les ongles, soit dans une jaune qui ressemble à celui de mes yeux, soit en noir. J'ai pris aussi cette sale habitude à fumer. Non pas que j'en sois particulièrement fier, mais je vous informe c'est tout.


J'ai mon petit caractère à moi et vous pouvez pas test comment il est trop cool mon caractère.

Contrairement à ce que j'en ai l'air, je suis une personne plutôt joyeuse, j'aime bien sauter sur les gens, leur faire des câlins, joue rigoler, j'ai d'ailleurs un sens de l'humour développé et bien à moi. J'aime bien dire tout ce qui peut me passer dans la tête quand je m'ennuie ce qui donne souvent des longs monologues sans queue ni tête. Mais c'est vrai que quand je suis seul, j'ai tendance a m'enfoncer dans une bulle, me faisant inconsciemment froncer mes sourcils.
Un imbécile heureux en somme. Pourtant y m'arrive d'être sérieux et triste ou en colère. Quoi que pour me mettre réellement en colère faut y aller. Je ne suis pas particulièrement rancunier, mais pas la poire de service faut pas pousser mémé dans les orties.
Je n'aime pas trop trop me battre, je préfère laisser couler. Les coups j'ai l'habitude de m'en prendre au fond, je n'ai comme arme dans la vie que mon sourire, mon humour ravageur et mon optimisme sans faille. Face au gens je préfère prétendre que tout va bien alors que dans ma vie tout ne va pas bien. Mais comme je l'ai dit je suis un optimiste né, un peu comme Candide. Un rien peu me rendre heureux. Par exemple lorsqu'on m'offre une pomme, on dirait qu'on m'offre le monde.
Pour résumer en deux mots. Imbécile Heureux.



L'histoire du petit Friand Sauvage~ Ou tout simplement mon histoire.

Je suis né comme dit plus haut un 20 janvier il y a déjà 17 hivers. Il neigeait ce jour là. Mon père avait pour prénom Franck Lefriand, drôle de nom pour un japonais vous me direz. En réalité mon père est Japonais du côté de sa mère. Quant à ma mère une jeune indienne qui a tout plaqué pour mon père s'appelait Mamta Chavria. Je précise pour l'ironie que Mamta signifie ''amour Maternelle'' vous comprendrez un peu plus tard. Poursuivons donc.
Je vécu les deux premières années de ma vie avec mes deux parents, qui se disputaient pour un rien. Je m'écorchais le genoux ? C'était la faute de mon père qui m'avait pas bien surveillé. Je me prenais les pieds dans mes lacets? La faute à ma mère qui ne les avait pas bien fait. Bref un rien les faisaient se disputer. L'ambiance était devenue tellement tendue que l'inévitable se produit. Non ils entre-tuèrent pas, mais ils se contentèrent de divorcer, mais même après le divorce, ils arrivaient à trouver des sujets de dispute (garde des meuble, garde de la maison, garde de leur "cher" fils unique.)
Le cher entre guillemets car malgré ce que je prétend, je sais parfaitement que mon père n'a jamais réellement aimé ma mère et que je suis ce qui s'appelle un accident de parcours. Mais bon malgré tout je pense qu'au font mes parents m'aiment sinon ils m'auraient pas gardé.... Si?
Enfin voilà avant que les choses devenaient relativement stable, il se passa 2 ans, durant laquelle je souffrais pas mal. Sur le moment, je comprenais pas vraiment ce qui se passait. Je comprenais juste pas pourquoi je n'avais maintenant que papa ou maman à la maison et non les deux. Une fois le divorce proclamé officiellement, ma garde fut remise à ma «tendre» mère... Et on déménagea dans un appartement, tandis que mon père vendis la maison pour vivre dans un appartement à l'autre bout de la ville.
Ouvrez bien vos mirettes mesdames et messieurs vous allez comprendre l'ironie du prénom de ma mère.
Mettons bien tout ça dans le contexte. Je fêtais mes 5 ans se jour-là. À l'époque j'étais un vrai pleurnichard, un peu trop protégé par ma mère, et paradoxale rejeté par elle. J'était aussi timide et n'avais aucun amis. J'étais je cite, trop bizarre et trop un bébé.
Ce jour-là mon père vint fêter mon anniversaire avec ma belle-mère de l'époque, (je compte en 12 années 5 belles-mères) qu'était vraiment pas belle d'ailleurs. Blonde, obèse et surtout un vrai pot de peinture ambulant. On mangeait plus ou moins tranquillement et une dispute éclata entre mon père, ma mère et ma belle-mère. Je crois que c'était parce que ma belle-mère critiquait ma mère et ce qu'elle avait fait, ou comment elle était etc.... Je me souviens pas très bien. Par contre la suite je m'en souviens parfaitement.
Ma mère renvoya très violemment mon père et sa salocopine du moment. Moi je pipais pour une fois aucun mot. J'était terrifié. Et lorsque je vis ma mère se tourner vers moi avec un visage menaçant, je voulu m'enfuir dans ma chambre. Elle me poursuivit, m'agrippa par le col et tenta ensuite de me tuer. D'abord en m'étranglant ensuite apparemment elle tenta de me poignarder. Enfin de tout façon j'étais dans les vapes quand elle tenta de me poignarder et de cette tentative je m'en sortie avec une simple entaille un peu profonde sur le torse. Je dois ma survie à la vieille d'à côté qui entendit les bruits et les cris que je poussais.
Je me réveillai quelques temps plus tard à l'hôpital, un bandage sur le torse, un médecin vint me voir et m'expliquer que j'avais un gros bobo sur le torse (je cite), et que désormais je vivrais chez mon papa car ma maman était malade. Je ne la verrais pas avant longtemps.
C'est fou ce qui peut se passer dans la tête d'un gamin de 5 ans. J'en ai jamais et j'en veux toujours pas à ma mère pour cette tentative de meurtre. Je me suis juste senti abandonné. Et si je lui en veux, c'est de m'avoir abandonnée. Étrange non ? Au début j'eu le droit de la voir que pour mon anniversaire. Puis plus grand je pouvais la voir plus souvent. Mais ma mère resterait à vie dans cette asile psychiatrique. Elle est Émotionnellement instable et elle peut à tout moment avoir des pulsions meurtrières et suicidaires.
Je ne peux pas dire que je vécu heureux. Mais je n'étais pas malheureux. À 13-14 ans il y eut plusieurs changements dans ma vie. je commençais à fumer et mon père du me déscolariser.
Déjà je n'étais pas très doué en cours, mais ensuite mes camarades me détestaient et psychologiquement ce fus très éprouvant. D'ailleurs je n'étais plus le pleurnichard que j'étais, j'étais de plus en plus violent, dangereux pour mes camarades mais aussi moi même dixit mes professeurs. J'avais pas encore fait mes armes face à tous ces idiots qui trouvaient drôle de se moquer de ma mère. Malgré qu'elle avait tenté de me tuer, c'était ma maman merde. C'était elle qui venait me faire des câlins quand je pleurais le soir, c'était elle qui me soignait mes bobos.
Et ce n'était pas mon père qui l'aurait fait. Enfin, au début mon père s'occupait un minimum de moi. Mais quand j'eu l'âge de savoir me faire des pâtes, j'appris à me débrouiller le plus souvent tout seul.
Parlons de mon père tiens. C'est très loin du père idéal et aimant qu'on peut se faire, ou même d'un père qui culpabilise, même un peu, pour le divorce qui a fait souffrir son fils unique. Non mesdames et messieurs, mon papa à moi est ce qu'on pourrait qualifier.... d'un salaud ? Il ignore mon existence même la plupart du temps. C'est dérangeant.... Surtout quand il bécotte sa copine du moment et toi tu manges à côté. C'est perturbant.
Enfin, au moins j'ai su rapidement me débrouiller tout seul, à 12 ans à peine je savais me gérer tout seul. Et un peu grâce à lui que j'ai rencontré ce qui sont aujourd'hui mes trois meilleurs amis.
En effet, je découvris l'ordinateur, et les joies d'internet. Ça me donnait une bonne raison de passer ma vie dans ma chambre. Ou à la bibliothèque les mauvais jours.... (l'explications plus tard)
Je les ai rencontrés sur un forum RPG, nous nous somme rapidement liés d'amitié. Pourtant nous étions tous très différents. Mais nous avions tous un point commun. Nous étions au fond 4 gosses très seuls, et des "pariats''
Le premier que j'ai rencontré fut Léon. Un peu plus âgé que moi, un vrai mégalo, mais c'est tellement épic. Il parle d'une manière ultra soutenue. Ses RP font 15 kilomètres, et ses personnages de RP sont généralement soit des mégalos, soit des tendance nympho. Souvent ils ont des histoires tragiques, sont des anciens comptes, lords ou autre de la haute société.
Dans la vie ''réelle", Léon est sans cesse rabaissé, et utilisé. Ses parents sont divorcés et il est en constante mésentente avec eux. Il est aussi très blond, les cheveux limite blancs, et il possède de grand yeux bleus. Il habite à peu près à 4h de chez moi.
Le second fut Vincent. Il a le même âge que Léon, et c'est le nymphoman de service. Le nombre de sous entendu pour qu'on viennent s'envoyer en l'air avec lui.... Même si je reste persuadé qu'il plaisante. Il parle plutôt dans un courant soutenu/courant. Ses personnages sont des sacrés psychopathes, mais le plus souvent, ils sont nympho. Vincent, est seul avec sa mère. Qui serait apparemment prostituée pour pouvoir survivre après la mort de son père. Il subit pas mal de moquerie à cause de ça, il accepterait de coucher pour oublier, pour avoir un peu de tendresse. Je sais aussi que si je le voyais en ''IRL'' sans le connaitre, je partirais en courant. Pas qu'il soit moche, mais il a l'air tout le temps en colère. Un peu comme Mikoto dans ''Kproject". Il habite à 4h30 de chez moi et à 30 minutes de chez Léon.
Et la dernière fut Arsène. Elle a mon âge et c'est la seule et unique fille de la bande. Et la plus psychopathe que je connaisse. Elle règle ses problèmes à coups de poings, de pieds, ou de poignards. Tous ses persos sont des psychopathes, des assoiffés de sang, avec, tout comme elle, une très forte tendance à être lunatique. Elle parle toujours de manière aléatoire entre le familier, le soutenu ou le courant. Elle switch entre les 3 de manières si aisées, que elle en ai hallucinante.
Arsène est une orpheline. Sa mère serait morte à sa naissance, et son père ne s'est jamais montré. Elle a vécu pendant quelque années chez sa grand-mère. Celle-ci ayant subitement décédé, elle s'est retrouvée à l'orphelinat. Elle est albinos, et subit beaucoup de moqueries à cause de ça... Je crois, que nous sommes, nous trois Léon, Vincent et moi ses seuls et ses premiers amis. Après elle est pas très sentimentale, elle fait souvent le coeur de pierre je pense. Et j'ignore totalement où elle vie.
Bref tous les quatre nous formions ce que nous appelions le Bad friend Quator ou le BFQ.
C'est étonnant comme je me sens ''moi'' avec eux. Je sombre dans le cliché, et je m'attarde dessus car c'est peut être la chose la plus importante de ma vie. Malgré nos nombreuses différences,malgré tout, nous sommes inséparables. Sans eux, je serais sûrement quelqu'un d'autre. Les rares personnes de mon ancien collège, vu que j'étais déscolarisé, que je croisais, se foutaient toujours de ma gueule. Grâce à eux, je gardais la tête haute.
Puis je me redécouvrit cette capacité de sourire envers et contre tout, et surtout d'avoir un humour sans faille. Et heureusement.
Car à 14 ans, mon père rencontra une femme, qu'il aima (?) et avec qui il se maria. Que dire d'elle. Je la détestais. Elle était le genre typique de Bimbo sans cervelle. Elle trompait mon père, qui sombrait dans l'alcoolisme. Dans les bonjours, mon père et elle se culbutaient tout la journée, ou se cassaient à droite, à gauche, sans moi, me laissant parfois tout juste de quoi me nourrir pour le temps de leur voyage.
Soit les fameux mauvais jours. Les jours où ils se disputaient. J'avais pas intérêt à être sous la main de mon père, sinon j'me prenait une torgnole dans la tronche, mais le plus souvent, dans les bras, les jambes. Je me faisais insulter de tous les noms. Y'en avait que je connaissais même pas d'ailleurs. J'avais pris l'habitude de détecter les mauvais jour dès le matin, pas compliqué, si mon père et ma belle-mère n'était pas collés l'un à l'autre, et que mon père avait une tête de tueur. Je prenais rapidement une brioche, pour aller dans ma chambre, m'habiller, prendre mon paquet de clope, les quelques centimes qui me restait de mon budget mensuelle de 20€ que me donnait mon père. J'exagère, tous les début de mois je m'achetais 2 paquets de clopes, à 6€50. Ce qui fais qu'en général y me rester 7€ pour le reste du mois. Les mois ou j'étais chanceux, mon père n'avait pas de mauvais jours, donc je pouvais économiser. Ses sous me servaient à me nourrir en cas de mauvais jours.
Je passais aussi un peu plus souvent voir ma mère. Le médecin me donna l'autorisation pour que je puisse la voir au moins une fois par mois. Malheureusement le temps ayant fais ses dommages, nous étions deux inconnus. Mais je vint toute de même régulièrement la voir, ma mère était ma mère, c'est elle qui m'as donné naissance alors.
Je vécu ainsi jusqu'à mes 16 ans. À 16 ans, mon père divorça. Ce fut dur, car mon père sombra dans l'alcool, mais totalement. Et il était toujours en mauvais jour. Ça devint invivable chez moi au point que j'en souhaitais presque qu'elle revienne. Mais elle ne revint jamais.
Je sortais de plus en plus de chez moi, c'était invivable, même en restant enfermé dans ma chambre, mon père m'appelais pour que je lui fasses les courses etc... Et si je refusais je me prenais la torgnole du siècle. Je devenais donc un habitué de la bibliothèque. Je discutais parfois avec ma bibliothécaire, qui s'inquiétait des bleus qu'elle apercevait parfois sur mes bras. Je trouvais tout le temps une excuse.
J'était maladroit. Ça aide. Sinon quand la bibliothèque fermait, sois j'allais dehors, soit je restais devant mon PC.
Malheureusement du BFQ, je suis le seul descolarisé. Je suis donc le seul connecté au horaire scolaire.
Je découvrit l'existence de l'académie de ma ville. Et après un mois de délibération avec moi-même, puis trois semaines avec mon père, je m'y inscrit. Je reprenais ainsi les cours comme n'importe quelle clanpin.



DERRIÈRE L'ECRAN



    NOM/SURNOM ?Ecoute gamin, découvre mon compte originel et alors mon petit je t'annoncerais la couleur de mes surnoms :B
    ÂGE : 18 ans
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Un peu complex à expliquer♥
    LE CODE :





...
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Warning les gens, Lefriand was here♥ Mar 2 Juil 2013 - 18:00
Oooh ! Une pitite fiche a validoch' pour mon retour ! Pas un nouveau à croquer d'après ce que j'ai lu -.-
Monde cruel, quand tu nous tiens...

Tu as.... Une fiche complète (je te validosh' pas le code sinon je vais casser ton codage de fiche Cool )
Je n'ai pas croisé de fautes qui me sautaient aux yeux et j'ai survolé ton histoire (pas parce qu'elle était nulle, mais parce que plus c'est long, moins j'ai envie de chercher la petite bête de l'unique faute du texte =D)

Donc pour moi c'est Oukay ! Manque plus que ton vava qui va tous nous éblouir de sa beauté !
(J'avoue, j'aime la description physique, par contre il manque un 'J' au début ^o^)

Ah vouais, j'oubliais le plus important : BIENVENUE BRIAAAAAN
(Voui je sais t'es un DC ou un revenant mais je voulais le dire ! >O<)


Dernière édition par Tamamori Ryuu le Mar 2 Juil 2013 - 18:36, édité 1 fois
avatar
Mitsuno Nishimura

Fiche du Personnage
Âge: 21 ans
Amour: J'ai pas encore trouvé la femme de ma vie...


MessageSujet: Re: Warning les gens, Lefriand was here♥ Mar 2 Juil 2013 - 18:15
Re-bienvenue à toi !
avatar
Keidrisse Laurent

Fiche du Personnage
Âge: 17 mai
Amour: ~et paix



Juste sourire:
 

MessageSujet: Re: Warning les gens, Lefriand was here♥ Mer 3 Juil 2013 - 20:37
Avatar Mis~donc jme permet de Validosh et deplacé la fiche ~♪♫
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Warning les gens, Lefriand was here♥
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]
» comment traumatiser des gens
» Les gens détestent voir débarquer des gens qui ont du talent, surtout ceux qui n'en ont pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Manga RPG ::  :: Présentations :: Présentation des élèves :: Fiches Validées Élèves-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit