Forum ouvert aux 14 ans et plus. Déconseillé aux moins de 16 ans ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
 

 Quand ennui mortel égal une bien drôle de rencontre… (Ilian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Avery Lewis

Fiche du Personnage
Âge: 17 ans
Amour: Mais mon coeur est libre comme l'air voyons ~
MessageSujet: Quand ennui mortel égal une bien drôle de rencontre… (Ilian) Ven 8 Fév 2013 - 20:54
L’ennuie… Une chose que déteste par-dessus tout le jeune Avery, qui était lasse de n’avoir rien à faire, et qui cherchait une activité pour passer sa journée. Dans sa chambre, seul, il avait tout tenté pour s’occuper : livre, devoir, jeu vidéo, communication par sms (mais le pauvre n’avait trouvé personne à qui il souhaitait parler pour le moment). Aucune de ses choses ne parvenaient à l’occuper correctement, et même aujourd’hui lui déplaisait fortement. Non, il ne pouvait pas se permettre de rester dans sa chambre toute la journée. Il devait en sortir, bouger, peu importe ce qu’il ferait tant que cela effaçait son ennuie.

La question était maintenant « où pouvait-il aller ? ». Car prendre cette décision c’est bien beau, mais encore faudrait-il qu’il sache quoi faire dehors. Faire un tour dans le lycée ? Huuum… Cela aurait pu être tentant, mais non il avait besoin d’aller plus loin. Juste aller en ville ? Sans but, il n’en voyait pas trop l’intérêt, surtout si il était seul. C’est alors qu’une idée lui venue en tête. Il n’avait qu’à aller au parc ! Pourquoi le parc ? Et bien parce que parc = plein de monde = filles = drague. Voilà le cheminement de pensée qui était pour Avery l’un des plus logiques. Après tout, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu une présence féminine vers lui (et dans son lit).

Ne se posant plus aucune question, il enfila sa veste, prit son chapeau qu’il mit sur sa tête, et partit d’un pas décidé hors du lycée. Seul problème, il n’avait pas prévue qu’il y aura ce maudit vent. Mais pas grave, cela n’allait pas l’empêcher de faire ce qu’il souhaitait. Tant qu’il ne pleuvait pas, il y aura sans aucun doute des filles dehors (en plus le vent pouvait être un bon allié pour les filles en jupe…) à qui il pourrait parler. Bref, ce temps ne posa aucun problème au blondinet, après tout on n’était pas face à une tempête non plus !

Arrivé au lieu désiré après une dizaine de minutes, il avait évidemment prit le bus car lui et la longue marche ça faisait deux, écouteurs à ses oreilles cela faisait passer plus facilement le temps, il avança d’un pas assuré, sur qu’il pourrait avoir ce qu’il veut. Seulement voilà…. Après avoir fait le tour du parc, il remarqua que la plupart des gens qui étaient pour le moment ici était sois en couple, sois en famille, sois entre ami… De quoi être dégouté. Complètement lasse et légèrement blasé, il se dit qu’il n’avait vraiment pas de chance, en tout cas que aujourd’hui n’était pas son jour de chance. Soupirant, il s’assit sur un banc et attendant, tranquillement, qu’une fille, de préférence seule mais après si il y en avait plusieurs cela ne le dérangeait pas, passe.

Mais au final, tout ce qu’il réussit à faire fut de se plonger dans ses pensées… Très loin dans ses pensées. Il fut tellement plongé dedans qu’il ne vu pas le temps passer et remarqua, après s’être rappelé de là où il était et de son but initial, en regardant son portable qu’une bonne heure c’était passé. Réfléchissant un court instant à si il devait rentrer ou bien tenter un dernier tour de parc, il sentit son ventre grogner… Super ! Enfin, on était dans un parc, ce qui veut dire qu’il y a un stand de crêpes ou de glace sans aucun doute. Le seul problème est qu’il connaissait très bien son petit appétit, alors il avait un peu peur de n’avoir plus faim pour le soir… Son ventre grogna de plus belle… D’accord il avait gagné ! Il se leva alors afin de se chercher de quoi manger.

Mais évidemment, sa malchance du jour continua quand, suite à un coup violent du vent, il vu son chapeau s’envoler. Ah non ! Maudit vent ! Il était hors de question qu’il laisse son chapeau partir comme ça. Après tout il y tenait, celui qu’il portait aujourd’hui était un de ses derniers cadeaux de sa mère, lors de son anniversaire qui précédait… L’arrestation de ce type. Bref, il commença une course poursuite après.

- Reviens là satané chapeau !

Oui bon, voir un homme courir après un chapeau dans un parc était un spectacle un peu ridicule à voir. Mais il faut penser que parfois ce jeune homme de 17 ans peut avoir des réactions… Un peu drôle, pour ne pas dire enfantin, cela serait trop blessant pour lui. Bref, continuant sa course poursuite, il vu son précieux chapeau commençait à atterrir, pour arriver aux pieds de quelqu’un, que Avery ne prit pas la peine de regarder, trop concentré sur…

- Mon chapeau !

Voilà ce qu’il cria en arrivant en courant vers l’homme. C’est dans de telles circonstances qu’une rencontre aurait surement lieu, rencontre qui risquait de rester longtemps dans sa mémoire….
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand ennui mortel égal une bien drôle de rencontre… (Ilian) Sam 16 Fév 2013 - 15:41
Un ciel bleuté avec quelque nuage, une petite brise de vent, les oiseaux qui chantonnent, une journée sans cour et pourtant un Ilian qui reste enfermé dans sa chambre à regarder sa télé, bon avant il a lu un bon livre, mais il l’a déjà fini. Les devoirs sont déjà faits, la chambre bien ranger, pas de poussière visible, pas de vêtement qui traine, en fait on a vraiment l’impression que cette chambre n’a aucun habitant tellement elle est propre. Bon on va dire peut-être que c’est normal pour une personne qui a peur de choper toutes les maladies du monde, il n’y peut rien s’il est fragile… Et pourtant cette petite journée paisible qui semble bien partie, vient de prendre un autre tournant à l’ouverture de la porte de sa chambre. Bah quoi déjà une porte qui s’ouvre, c’est déjà un truc énorme, car si une porte s’ouvre cela peut faire rentrer n’importe quoi !...Ahem la porte s’ouvre et le père rentre pour lui donner un petit papier. L’albinos le saisit et regarde, de gros yeux se dessinent sur son visage. Ce papier vient de le guider là où il le redoute le plus… dans un magasin ! Et oui c’est une liste de courses, qui dit liste dite sortir dehors parmi la population de cette ville. C’est génial non ? Pas pour le jeune homme qui est bien là dans son petit lieu de sécurité de quarantaine. Un peu poussé par son père le voilà maintenant dehors sur le palier, panier en main. Bon au moins il a pu garder ses précieux vêtements contre l’extérieur ! Bon on avance doucement, non quand même par sinon sur la route on pourrait bien se prendre un camion et finir sous terre, ou pire à l’hôpital et couter cher ! ou pire casser le panier de maman… oui les priorités chez Ilian son quand même épatante, le panier plus important que sa propre vie, mais c’est à maman, enfin belle-mère, mais quand même ! Puis une chose vient de percuter le petite Ilian, un petit mais petit détail presque capital…


« Il est où le super marché… »

Merci papa, le sens de l’orientation du jeune homme est déjà d'une nullité totale, alors sans indication ça va vraiment pas le faire quand même. Bon aller on avance ! Avec un coup de chance, on va le trouver ce magasin ! Il remet bien son chapeau bien spécial sur sa tête, entend des enfants dire qu’il porte une robe… Mais ce n’est pas une robe ! Raaah les enfants de nos jours. Ilian avance sans trop être certain de son chemin, mémorisant pour le retour ou il passe au moins. Mais tout ce monde, non mais tout le monde s'est donné le mot pour sortir là . Ilian commence à paniquer, sa respiration se sature un peu, la foule n’est jamais son fort…
Puis il voit un parc, la nature le calme donc ! D’un pas rapide, le voilà dans ce parc un peu plus calme que cette rue bruyante et pleine de personne. Il reprend un peu sa respiration et avance doucement en lisant la liste pour la énième fois, c’est le seul truc qu’il a en main pour le moment qu’il peut lire. Un bon livre n’est pas trop demandé ! Enfin bref, Ilian avance quand un chapeau tueur arrive à lui percuter le front. Il recule effrayé, non mais... On veut sa peau là ?!

« Ah c’est qu’un chapeau… pourquoi il m’a attaqué ? »

Il commence à se baisser, quand il entend limite un taré hurlé la pièce de vêtement. Quand Ilian se redresse, il voit un homme blond lui foncer dessus comme un dégénérer… Ilian d’un coup considère cette personne comme un taré, voir un psychopathe ! Il recule et tombe sur les fesses, les yeux en larmes, comme ci sa dernière heure est arrivé. Ce chapeau a peut-être désigné sa cible, et c’est le pauvre petite blanc, qui n’a rien demander, les victimes sont souvent le plus fragile qui part !

« Me….Me faites pas de mal !! »

Il panique comme pas possible devant ce jeune homme fou, non mais pourquoi Ilian ?! Il est juste sorti faire des courses, pas se faire tuer… le monde est contre lui ?!
avatar
Avery Lewis

Fiche du Personnage
Âge: 17 ans
Amour: Mais mon coeur est libre comme l'air voyons ~
MessageSujet: Re: Quand ennui mortel égal une bien drôle de rencontre… (Ilian) Ven 22 Fév 2013 - 21:20
Il y a des moments parfois, où il faut apprendre à réfléchir avant d’agir bêtement. C’était le cas actuellement pour le jeune Avery, qui avait réussi à poursuivre son chapeau certes, mais là se montrait de façon pas très mature tout de même en plein parc, cette pensée lui venue rapidement une fois que son chapeau était tout près de lui. Il commença soudain à ressentir une espèce de honte, une honte très grande qui lui fit prié intérieurement qu’il n’y avait aucune fille dans les parages, ni quelqu’un de l’académie qui pourrait le reconnaitre plus tard la bas. Bref, autant dire que là il était tout de même dans une sale situation, où il c’était lui-même mis, donc il n’avait qu’à s’en vouloir à lui-même !

Cela n’avait pas l’air de vouloir s’arranger, quand il vu la personne qui avait « arrêté » son chapeau (il lui semble avoir vu pendant sa course celui-ci lui atterrir sur le front avant de tomber à terre), tomber brusquement sur les fesses par surprise sans aucun doute, et se mettre à pleurer. Avery le regarda alors surprit, ne comprenant pas trop son attitude.

- Me….Me faites pas de mal !!

« Hein… ? » Fut la première chose qui traversa l’esprit du jeune blondinet, face à l’étrange panique qui se lisait sur le visage et s’entendait dans la voix de l’homme (car oui en l’examinant maintenant qu’il avait son chapeau entre les mains, il avait vu qu’il s’agissait d’une personne de même sexe que lui, qui devait avoir quasiment le même age que lui et avec une chevelure blanche aussi original que les habits qu’il portait). Il le regarda sans vraiment comprendre pourquoi il se mettait dans un état pareil, et plusieurs interrogations lui venu à l’esprit.

Sois le « mal » dont il parlait était de la violence purement physique, chose que Avery ne se permettrait pas sans véritable raison et surtout avec un inconnu qui avait l’air totalement inoffensif. Soit celui-ci pensait qu’il allait se faire raquetter, quand même le blond ne s’amusait pas à ça surtout qu’il n’avait rien pour le faire chanter ne le connaissant pas du tout. Dernière hypothèse, celle qui lui plaisait le moins… Surtout quand c’était du forcé, et encore pire avec un homme. Besoin d’un dessin ? Il est sans aucun doute besoin de préciser à quoi pensait Avery, un homme aux constantes pensées peu innocentes et pur…

Bref, il fallait bien lui répondre quelque chose, il n’allait pas laisser ce pauvre garçon, toujours par terre en train de pleurer ainsi. Quoi que l’idée de faire comme si il n’avait rien vu et de reprendre son chemin comme si de rien n’était lui effleura l’esprit. Après tout cela aurait-il fallu mieux pour lui, qui sait ? Mais bon, il avait pris la première option, en lâchant un petit rire.

- Mais non, je ne vais pas te faire de mal voyons. Je voulais juste récupérer mon chapeau qui s’est envolé à cause du vent. Désolé de t’avoir fait peur

Tout en prononçant ces paroles, il le releva, voulant tout simplement l’aider. Il le regarda fixement, se demandant si il venait de l’académie lui aussi. Surement, mais cela l’étonna de ne pas se souvenir d’un garçon à l’apparence si peu ordinaire ! Quoi que si il était nouveau c’était peut-être normal, lui non plus n’étant pas arrivé depuis longtemps en fait. Mais bon, après tout ils avaient peut-être pu se croiser dans les couloirs sans que Avery fasse attention.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand ennui mortel égal une bien drôle de rencontre… (Ilian)
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ennui mortel - TERMINÉ
» « Quand tu ne te sens pas bien, ne te cache pas ; parles-moi. »
» Ennui mortel [libre]
» Guillem ▬ J'ai vu toute ma vie défiler devant moi.. C'était d'un ennui mortel.
» [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Manga RPG ::  :: Toutes Bonnes Choses ont une Fin :: La ville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit