Forum ouvert aux 14 ans et plus. Déconseillé aux moins de 16 ans ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
 

 Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Mer 30 Jan 2013 - 23:25



Aijirō AKIMUNE

”Les Flambis, c'est bon pour la santé !”



    NOM : Akimune
    PRÉNOM : Aijirō
    SURNOM : Kei, Flambi, Aiji, Jiji, Jirō
    ÂGE : 17 ans.
    GROUPE : Excentriques
    DATE DE NAISSANCE : 16 Septembre 1995
    ORIGINE(S) : Japonais.
    ORIENTATION SEXUELLE : Se pense aséxué. N'admet pas avoir une attirance pour quelqu'un, encore moins quand il s'agit d'autre hommes.



PHYSIQUE

5 LIGNES MINIMUMS

Que dire sur ce petit, très petit jeune homme. Aijirō un garçon qui n'apprécie pas réellement son physique, et ne passe pas énormément de temps devant son mirroir, malgré qu'il prenne soins de son style vestimentaire pour le moins excentrique.

Kei possède des cheveux court, (Mais pas trop) d'un noir éclatant qui contrastait avec la pâleur de sa peau, entre le coiffé, et décoiffé. Il ne compte plus le nombre de fois où il les a teint, la couleur naturel ne lui plaisant pas, et trouvant son visage disgracieux. Il aimait s'occuper de ses cheveux pour que les gens n'apporte pas d'importance à son visage fin et androgyne, rappelant celui d'un enfant dont on voudrait tirer les joues. Il possèdait de grand yeux azuré, comme si l'océan avait été aspiré dans ses pupilles malicieuses, animant son regard enfantin,
dont le sourire était éblouissant. Ses yeux, non plus il ne les aimait pas vraiment. Alors souvent, il y mettait des lentilles de couleurs rouges, ou variant selon ses envies. Pour ces raisons, Kei les mettait même en valeur, en y passant une touche de liner, de temps à autre lorsque l'envie d'être " Présentable " lui prenait. Jamais il ne pourrait admettre être beau, où ne serait-ce que mignon. Mais malgré cela, le regard des gens comptait énormément pour lui, et ne pouvait s'empêcher de s'habiller de manière à se faire remarquer.

Aijirō complexait de par sa petite taille, et ses bras frêle. C'est souvent qu'il portait des chaussure compensé, pour camoufler ce qui le gênait plus que tout. Mais ce n'est pas tout ! Oui, les semelles de grandes tailles s'avèrent être une arme redoutable contre les pervers, et agresseurs en tout genre, et ça il n'hésitait pas à s'en servir. Il s'habillait souvent de noir, accompagné de couleurs sobres. Pour cacher ses petits bras, et son allure presque cadavérique, il s'habillait de pull où de sweet larges, dont les manches était si longue qu'on en voyait plus ses mains. De couleurs pastels tel que du bleu ou du Rose grisâtre, ou tout simplement du noir. Oui, Kei n'a absolument pas honte de porter du rose. Au contraire, il apprécie cette couleur, lorsqu'elle n'est pas excessivement présente. Accompagné de ces pull, et t-shirt de groupe, d'une largeur improbable, il portait souvent un jean en particulier. Un jean moulant, nommé plus souvent " Slim ", aussi troué qu'un gruillère. Des épingles et pièces, cousu ça et là. Ah oui, ça il avait vécu ce pauvre pantalon ! Autrefois de couleur noir, il se retrouve rapiécé de gris et d'autre bleu pâle, et blanc. Il vait le soucis du détail, surtout convernant les bijoux qu'il portait, et ne se séparait jamais de son pendantif en forme de Flan.



MENTAL

5 LIGNES MINIMUMS

Ah. C'est là que ça devient amusant, car voyez vous, ce petit Aiji' a toujours été d'apparence calme et posé, mais ses mains tremblante et son regard trahissent les apparences. C'est un hyperactif contenu ! Lorsqu'il est entouré de personnes qui le connaissent plutôt bien, il est quasiment impossible de le contrôler, et possède une énergie assez incroyable. Il court, et sautille partout, diffusant une joie de vivre extrême malgré les blessures accumulé. Il multiplie les pitreries, et son rire est puissant, voir contagieux. Oui, imaginez vous, il rit comme un phoque, si bien qu'il à finit par en faire un complexe, ce qui peut devenir infernal en pleine crise de fou rire. Mais malgré ce côté joyeux, Kei fait partit de ces personnes bipolaire, et peu parraître froid et singlant, presque aussitôt après avoir été euphorique. Dans ces moments, ses crises de colères peuvent être violente, et il ne réalise pas toujours ce qu'il dit, où ce qu'il fait, ce qui devient parfois problèmatique, et qui lui vaux d'avoir peu d'amis, et pas d'amour. Mais l'amour, depuis petit, Aijirō s'auto-persuade qu'il n'en a pas besoins. C'est pour lui, une perte de temps, et des blessures inutiles qui peuvent être évité. C'est aussi pour cette raison qu'il se consacre à sa passion. Ce jeune homme est un passioné d'art, et possède depuis jeune, un coup de crayon, plutôt bon. Mais surtout, ce qu'il aime par dessus tout, ce sont les graffitis. Mais pas les graffitis de petits délinquants juvéniles. Non, de vrais dessins, avec de la vrais peinture en bombe. C'est d'ailleurs à ça qu'il consacre ses nuits. Lorsque l'insomnie le gagne, il enfile vite ses chaussures et son sac, remplit de peintures de toute sortes, et de pinceaux, pour les quelques finissions. Aijirō est un perfectionniste, et a horreur de ne pas approfondir au maximum ce qui peut être travaillé plus. Il dessine jusqu'au boût, et rêve d'atteindre un jour un niveau assez élevé pour en vivre.

En ce qui concerne sa situation actuelle, Aijirō a finit par pouvoir vivre posé avec son père qu'il admire beaucoup. Il tiens de lui, sa façon de se tenir par les hanches, lorsque quelque chose l'amuse, ou même sa manière de TOUJOURS dire qu'il n'y a rien lorsque quelque chose de va pas. Il reste aussi calme et réfléchit, lors des situations qui nécéssite beaucoup de patience, et peu d'erreurs à commettre. Même si malgré ça, Kei un flan au échecs et autres jeux de stratégie. Lorsqu'il est perdu dans ses pensées, le petit brun écoute beaucoup de musique, et ne sort jamais sans son baladeur, qu'il garde toujours dans sa poche, et en garde un deuxième dans son sac au cas où. Il écoute principalement du Visual Kei et autre groupes japonais, qu'il affectionnes. Il écoute aussi du Rock, et du Jazz.

En dehors de tout ça, le petit Aiji est un jeune homme très simple. En matière de goût culinère, il sait cuisiner le strict nécéssaire, mais adore la nourriture épicé, et se goinffre toujours d'une tonne de sucreries. Mais bien entendu, rien, absolument RIEN ne vaux sa ration quotidienne de Flan au caramel, et celui-ci se battrait pour le dernier pot. Après tout, chacun ses faiblesses comme on dit !



HISTOIRE

10 LIGNES MINIMUMS Derrière ses nombreuses mimiques, et ses beaux sourires, Aijirō est un jeunes garçon qui a vécu énormément de choses durant ce peu qu'il a vécu jusqu'ici.

Commençons par ce soir du 16 septembres 1995.

Le jeune Aijirō Akimune est née un jours de grand froid, dans un village reculé au nord du Japon. Mais alors qu'il venait juste d'agrandire la famille Akimune, sa mère perdit connaissance, le sourire au lèvres, et passa 1 année dans le comas, avant de finalement mourrir, le 16 septembre 1996. C'est donc avec son père que le jeune garçon grandit. Beaucoup trop jeune pour se rendre compte, il ne comprit qu'à l'âge de 8 ans ce qui était arrivé à sa mère. Ce fut trop pour un petit garçon de son âge, et il commença à changer soudainement de comportement, s'isolant à l'école, et ne parlant qu'en présence de Kotetsu, son ami d'enfance. Un petit garçon en total contraste avec son ancien lui. Il riait tout le temps, et disait souvent n'importe quoi. Mais surtout oui, surtout il aimait les flans, et s'en baffrait dès que l'occasion d'en manger se présentait. Mais Aiji, lui ne comprenait pas. Il ne comprenait pas pourquoi il venait l'embêter, avec ses sourires idiots et ses jeux trop bêtes. Le temps passa, et des sourires se dessinaient à nouuveau sur le visage du petit garçon de 12 ans qu'il était devenu. Toujours accompagné de Kotetsu, qui lui, de ses 15 ans, ne changeait pas d'un yôta. Se fût un soulagement pour son père, qui, attristé par le comportement de son jeune fils, ne savait que faire hormis appeler à plusieurs reprises différent psychiatres, et autres spécialistes. Lui aussi, allait maintenant essayer de sourir, et d'éffacer petit à petit les souvenirs de son amour perdu.

21 Janvier 2009. Cette date, est la date que jamais Kei n'oublierait. C'était un Samedi après midi. Avec son père, ils avaient décidé de fêter l'anniversaire de Kotetsu, qui ce jours là, avait 15 ans. le père d'Aijirō fit un gâteau, aidé de celui-ci, qui ne le lâchait pas d'une semelle. Cette anniversaire devait être parfait. Il ne savait pas pourquoi, mais pour lui, ce n'était pas comme les anées précédentes. Il y avait ce petit quelque chose en plus, avec ce sourire béat sur les lèvres. Cette pression dans la poitrine. Il ne s'en préoccupa pas, mais son père lui n'était pas un homme stupide, et souriait en coin, devant les manières de son fils. Lorsque Kotetsu arriva chez lui, ce fût le stresse à son niveau maximum. En effet, c'était la première fois qu'il le voyait depuis plusieurs moi, à cause du travail de la mère de son ami. Il en avait les mains moite, et ne pus réprimer ce sourir qui le gagnait petit à petit. Kotetsu lui sauta dessus comme à son habitude. A la différence qu'il faisait toujours 2 têtes de plus que lui, qui ne grandissait pas plus que ça. Il gonfla les joues vexé. Lorsque le plus agé se gratta la tête, visiblement gêné, Aijirō se reprit et souria de toute ses dents. C'est avec cette même magie qui lui tendit alors un petit pendantif en forme de flan, comme il les aimait tant. Kotetsu fit un grand sourire, et hurla un merci à la hauteur de sa joie.

Leurs moments avait commencé, et ils s'amusaient comme des fous, oubliant tout ce qu'il y avait au tours d'eux. Les jours passèrent, mais rien ne changeait. C'était leur petit monde. L'un dépendait de l'autre, et inversement. Eux même ne se doutaient de rien, pas même face au petit gestes ambigües qui les suivaient quotidiennement. Le bonheur avait finit par s'installer, avec les petites habitudes indérangeable, et souvenirs partagé.

Mais rien ni personne ne pouvait se douter que le 17 juin 2010. Il rentrait tranquilement chez lui, après une journée pour le moins chargé. La soirée se passa normalement, il fit ses devoir, et gribouilla sur papier quelque dessins qu'il avait en tête. C'est sur les coups de 19h, lorsqu'il déscendit dinner que son père lui annonça la nouvelle, qui sonna pour lui comme une gifle. Demain ils partaient habiter en France. Peut importe qu'il soit d'accord où non. Peut importe que Kotetsu soit au courant. Ils partaient, point final. Kei protesta longuement, avec une boule pesant dans sa gorge. Puis suite à une énième tirade, il sortit de chez lui en courant, dans le but d'aller retrouver son ami. Ami été censé rentrer le jours même d'un voyage avec sa mère. Ami qu'il ne trouva pas à la porte lorsqu'il frappa. Tout ce qu'il put voir, c'est cette femme magnifique, abîmé de tristesse, lui tendre ce porte bonheur en forme de flan qu'il lui avait offert. C'est écroulé sur le pas de la porte qu'il comprit alors ce que son père voulait. Il voulait fuir. Fuir ces mauvais rêves. Son ami avait perdu la vie dans un accident de voiture. Il ne le pourra plus jamais le revoir. Lorsque son père le récupéra chez les parents du défun, il lui posa la main sur l'épaule, et la serra, comme pour le convaincre qu'il était là.

" Ne fais rien qui pourrait le décevoir. " Les larmes coulèrent. Douloureusement, il hocha la tête et se releva, muet.

L'arrivé en France ne fut pas une chose facile. 2 ans et demis ce sont écoulé. Aijirō eu peine à apprendre la langue du pays, et à s'adapter au mode de vie. Il avait refait surface. Il avait apprit à vivre avec la peine. Mais ça, personne, non personne ne le verra. Dès lors, il décida de prendre le pseudonyme de " Kei ". Diminutif de Keito, second prénom de Kotetsu. En mémoire de son ami. En mémoire de sa douleur.



DERRIÈRE L'ECRAN



    NOM/SURNOM ? Rei - Zulth - Flambi
    ÂGE : 17 ans.
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? En parcourant le Forum du jeu Osu! je suis tombé sur un topic qui parlait de ce Forum.
    LE CODE :



...


Dernière édition par Aijirō Akimune le Jeu 7 Fév 2013 - 0:58, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Sam 2 Fév 2013 - 19:06
Bienvenu o/ et bonne chance pour ta fiche .
avatar
Keidrisse Laurent

Fiche du Personnage
Âge: 17 mai
Amour: ~et paix



Juste sourire:
 

MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Sam 2 Fév 2013 - 20:31
o/ Courage pour la suite et Bienvenue encore une fois :)
avatar
Eflamm Gaunt

Fiche du Personnage
Âge: 17 ans
Amour: Nobody.


MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Dim 3 Fév 2013 - 9:17
UN FLAMBY ! *lui saute dessus*
Belle fiche sinon n_n
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Dim 3 Fév 2013 - 15:54
Bienvenue oublie pas de mettre ton groupe pour être valider ^w^
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Mar 5 Fév 2013 - 23:26
Eflamm Gaunt a écrit:
UN FLAMBY ! *lui saute dessus*
Belle fiche sinon n_n

Les flans, c'est l'avenir.

Sinon, merci beaucoup. J'ai encore 2 où 3 petits détails à régler, et je pense que ce sera bon ! :3
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Jeu 7 Fév 2013 - 1:00
Voili voilou, groupe et image rajouté, plus qu'à attendre la fameuse validation ~ ♥ :Run:
avatar
Keidrisse Laurent

Fiche du Personnage
Âge: 17 mai
Amour: ~et paix



Juste sourire:
 

MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Jeu 7 Fév 2013 - 13:23
en cours donc sorry pour la rapidité de mon message. Bon perso j'ai rien à dire de particulier la fiche est sympatoche et j'aime bien le perso. Donc VALIDOSH~♪♫
avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ | Ven 8 Fév 2013 - 16:02
Bienvenu et tu as de la chance je suis chez ma belle mère donc j ai accès a un ordi je te met ta couleuvre de suite
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aijirō Akimune dit Flambi. | Finis ~ ♫ |
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Suggestion personnages prédéfinis
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» # Fiche Prédéfinis #
» Fiche pour les prédéfinis
» Prédéfinis à prendre et pris~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Manga RPG ::  :: Toutes Bonnes Choses ont une Fin :: Administratif :: Les Fiches de Présentation.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit