Forum ouvert aux 14 ans et plus. Déconseillé aux moins de 16 ans ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
 

 Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Jeu 8 Mar 2012 - 9:02
[/color]

D’abord des heures d’avion alors que je déteste ca ensuite le train… Pitié Ryo dis moi que s’en est fini du voyage j’en peux plus… Je soupirais sur ma banquette espérant intérieurement que la ville soit belle et vaille ces longues heures de voyage… Heureusement que je ne commençais pas le travail avant le début de la semaine prochaine parce que avec le décalage horaire je vous dis même pas la fatigue qui pèse sur mes frêles épaules…

J’avais la tête appuyée contre la vitre du train regardant passé le paysage à une vitesse folle pourtant les minutes semblaient elles restées bloquées et ne pas passer… Je retournais ensuite mes yeux vers le jeun homme en face de moi et lui adressais un petit sourire en coin de mes fines lèvres.

- Toi… Tu ne peux pas dire que je ne fais rien pour toi… Tu aurais tout de même pus choisir une ville plus proche de chez nous non ?

Je changeais alors de place et me plaçais à ses côtés posant ma tête sur son épaule tout en bayant à m’en décrocher la mâchoire. Je fermais alors les yeux et me laissais lors porter par le sommeil. Le pays des rêves m’ouvrait grand les bras et je me jetais alors dans ceux-ci. Je laissais mon esprit voyager dans l’irréelle m’imaginant dans le désert à dos de chameau en train d’escalader ses dunes de sable jusqu’à une magnifique petite oasis déserte. Déserte ? Non ce magnifique blond torse nu au soleil la rendait encore plus belle. Je descendais de mon chameau attirée par ma curiosité qui même dans mes rêves les plus fou ne me lâchait pas… Je m’approchais de lui un sourire charmeur lissé sur mes lèvres et tel dans un film il se levait et s’approchait de moi prenant mes joues entre ses mains rapprochant délicatement son visage jusqu’à toucher mes lèvres et là… l’arrêt brusque du train me réveilla…

- Rooooh crotte juste quand ca devenait intéressant faut que je me réveille… Allez ma biche on est arrivé… enfin !

Je me relevais et attrapais mes valises et bien entendu, celles-ci étant trop lourde pour moi pour les descendre que je me cassais la figure sur les genoux d’un vieux pépé qui semblait d’un coup heureux qu’une jeune femme tel que moi lui tombe dans les bras même si c’était accidentelle… Mes joues s’empourprèrent et je me relevais alors vite fait tout en m’excusant. Je tirais ensuite la langue à Ryo et repris mes valises en main pour traverser le wagon et descendre du train arrivant sur le quai bondé de monde à l’intérieur de cette immense gare.

- Bordel à cul de chiotte à pompe à merde… C’est immense ici ! Tu m’as amenée dans la jungle pour me perdre en faite avoue ! Que tu es cruel !

J’éclatais alors de rire pour des raisons complètement débile je l’avoue ca devait être l’air Français qui ne me réussissais pas… Mais alors là pas du tout… Je me retournais ensuite vers Ryo gonflant mes joues tout en faisant une moue avec mes lèvres.

- Et à présent ? On va ou ? On fait quoi ? me dis pas qu’on doit encore prendre un bateau autrement je me jette sous les railles autant mourir que faire encore un transport… Non mais regarde moi tous ces gens ils méritent tous une bonne coupe de cheveux toi y compris…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Jeu 8 Mar 2012 - 19:52
« Une arrivé en France mouvementée »
« Emiko Osaki »

Un dernier au revoir à nos famille, la famille de Emiko qui me demandais alors de prendre un très grand soin de leur petite fille, ce qui me fessait sourire, car quoi qu'il arrive je ne la lâcherais pas d'une semelle. Le voyage en avion était assez mouvementé vu que Emiko n'aimait pas vraiment mais, pas du tout ce style de transporte mais, on avait pas vraiment le choix en même temps. Une fois l'avion fini nous voila en train de prendre le train là ou les choses fut bien plus mouvementé en quelque sorte.

Je regardais le paysage qui défilais devant mes yeux un petit sourire poser au coin de mes lèvres tout en soupirant doucement. Le mal du pays se fessait alors déjà ressentir et de laisser alors ma famille seul me rendais quelque peu nostalgique. Puis la voix de la jeune femme assise en face de moi me sorti alors doucement de mes rêveries. Elle me dit que j'avais de la chance de l'avoir puisqu'elle fessait beaucoup pour moi j'acquiesçais alors de la tête, ensuite elle me demanda si je ne pouvais pas trouver un ville plus proche de chez nous, ce qui me fis rire.

-Et bien non... Toi qui me connais il fallait tout de même t'en doutais que je ne resterais pas proche de chez nous.

Je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres puis, elle viens s'installer juste à mes côtés, mon sourire se fis de plus en plus grand, lorsqu'elle posa sa tête sur mon épaule pour finir par s'endormir par la suite. Je la laissais alors dormir tranquillement jusqu'à la fin de ce voyage qui commençais alors à vraiment se faire long, même très long j'avais hâte d'arriver en ville et de pouvoir aller m'installer dans un appartement que j'avais déjà pris en achat lorsque nous étions encore dans notre pays natal.

Je posais alors ma tête sur celle de la jeune femme tout en fermant alors doucement les yeux sans pour autant m'endormir, je restais éveiller tout en ayant les yeux fermer, de toute façon je ne pouvais dormir dans un train ni même dans un avion. Enfin quoi qu'il en soit je sentis alors la train ralentir ce qui voulais dire que l'on était arriver, puis Emiko se réveilla et me fis alors sursauter lorsqu'elle lança des jurons à tout va.

Je me mis alors à rire tout en me disant qu'elle avait sans doute fait un rêve qu'elle ne voulait pas du tout qu'il se stop et celui-ci avait du se stopper à un moment crucial. Ensuite la jeune femme se leva pour récupérais ces valises et en moins de temps qu'il faut pour le dire elle se trouva sur les genoux d'une personnes âgée, je me mis à rire comme jamais, Emiko se releva tout en prenant ces valises dans le creux de ses mains avant de se retourner et de me tiré la langue.

Je secouais alors la tête négativement de gauche à droite tout en souriant comme jamais, si j'avais su que se voyage était comme cela je serais parti depuis bien plus longtemps avec elle. Valise en main je descendis du train des suite de la jeune femme qui lança encore quelques juron tout en ajoutant que c'était vraiment immense ici.

-Non je n'ai nullement envie de te perdre ici, surtout pas dans cet endroit... En tout cas on est enfin arrivé.

Je me mis alors à rire en même temps que Emiko tout en cherchant du regard l'endroit ou se trouvais la sortie parce que mine de rien avec tout ce beau monde on avait tout de même du mal à se repérait mais, fort heureusement pour moi que je fessais tout de même deux mètres. Je portais alors mon regarde sur la jeune femme tout en lui adressant un sourire avant de répondre à ses questions.

-Et bien je pense que l'on as plus qu'à trouver un taxi et c'est bon se sera notre dernier transport pour aujourd'hui. Et mes cheveux sont très bien comme cela jeune fille.

Je fronçais alors légèrement les sourcils tout en lui disant cela, je n'aimais pas du tout que l'on touche à mes cheveux surtout qu'ils me plaisaient vraiment comme cela. Puis, j'adressais alors un grand sourire à Emiko tout en me remettant à marcher tranquillement au milieux de la foule ou plusieurs personnes nous regarder comme si on étaient des animaux de foire. Et je dois bien avouer que cela me fessait vraiment rire.

Une fois que nous ayons enfin pu sortir de cette immense gare je regardais Emiko tout en lui adressant un grand sourire sur le coin de mes lèvres avant de poser l'une de mes valise sur le sol et de m'étirer enfin. Puis par la suite je posais alors l'une de mes mains sur le sommet de la tête de Emiko, tout en portant mon regard bleu sur elle.

-Je pense que tu peux poser tes valises un temps... Enfin le temps que j'arrive à trouver un taxi chose qui ne sera pas aussi simple que je le crois.

Je laissais un petit soupir sortir d'entre mes lèvres tout en levant la tête vers le ciel en affichant un grand sourire en coin de mes lèvres, notre nouvelle vie allait commencer d'ici peu et j'avais hâte de poser pieds dans l'appartement que j'avais acheter lorsque nous étions encore dans notre pays natal.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Jeu 15 Mar 2012 - 0:37


Ryo me dit que nous étions enfin arrivés et que ses cheveux étaient très bien comme ils étaient… Je soupirais alors tout en secouant doucement ma tête de gauche à droite… On ne peut pas le changer celui-là… Il me dit tout aussi qu’il ne restait plus qu’à prendre un Taxi et nous serions arrivés… Je lui souris tout en le suivant sans rien dire évitant simplement de me casser la figure ou de heurter quelqu’un… Quoi que si c’est un beau garçon je peux toujours lui rentrer dedans sauf qu’avec ce pure beau gosse devant moi je ne vois rien tellement qu’il est grand… Arrivé vers la sortie de la gare il me dit que je pouvais poser mes valises le temps qu’il trouve un taxi car il pensait que ca serait plus difficile que ce qu’il imaginait. Je lui souris et posa mes valises sur le sol avant d’aller me placer à ses côtés.

- De ta hauteur regarde si tu trouve un hôtel vu que je ne suis pas comme toi a acheter ou louer un appartement sans l’avoir vu en vrai… Et je persiste à dire que tu mérite une bonne coupe de cheveux tes pointes laissent à désirer mon chou…

Je lui tirais alors la langue avant d’aller m’assoir sur l’une de mes valises. J’étais quelque peut anxieuse face à cette nouvelle vie car ca serait la toute première fois pour moi que je serais seule livrée à moi-même, la première fois que je n’aurais personne à qui parler en rentrant du travail et que la seule compagnie que j’aurais chez moi serait ma télévision ou ma radio… Je soupirais encore une fois et releva ma tête vers le jeun homme.

- Tu crois qu’il y a une animalerie dans ce pays pour que je me prenne un chien histoire de ne pas parler à une plante verte une fois que j’aurais un chez moi vu que tu seras peut-être loing de moi et surement avec une fille… Je me demande juste pourquoi je suis venu en faite tu n’as pas besoin de moi… Tu t’intègres vite et te fait vite des amis comparé à moi…

Je baissais à nouveau la tête reprenant une grande inspiration avant de lisser un sourire pas vraiment sincère sur mes lèvres et de me relever et de prendre mes valises en main sortant de la gare et regardant la ville qui s’étendait devant moi sans quitter mon sourire. Sourire… Je le faisais tout le temps même si je n’avais pas envie de sourire même si j’étais triste… J’étais le genre de fille qui souffre en silence pour n’embêter personne avec mes peurs ou mes problèmes… Je préférais entendre les plaintes des autres et je faisais beaucoup l’idiote surtout pour ne rien montrer de moi… Ryo était la personne qui me connaissais le mieux pourtant il ne savait pas encore tout de moi, il ne savait pas ce que je ressentais, ce que je voulais, ce qu’il représentait pour moi, pourquoi j’avais accepté de le suivre alors que j’étais particulièrement proche de ma famille avec qui je passais pratiquement toute mes soirées vu que j’étais assez casanière…

Je vis un Taxi arriver dans la rue passant devant la gare et je levai la main tout en l’appelant mais il passa devant moi sans même s’arrêter.

- Pffff j’en ai mare… On va se boire un café là bas ?

Je lui pointais un petit café du doigt situé un peut plus loing à l’intérieur de la gare.
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Ven 16 Mar 2012 - 18:10
« Une arrivée en France mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

Emiko me dit alors que si de ma hauteur je trouvais un hôtel il fallait alors que je le lui dise, car elle n'était pas du tout prête à prendre un appartement à l'aveuglette comme j'avais pu le faire, je soupirais alors doucement tout en reportant mon regard sur la jeune femme et lui tirais alors la langue, pour lui faire comprendre que d'une façon ou d'une autre j'aimais ma façon de faire.

Je me mis alors par la suite à rire doucement tout en haussant des épaules, tout en essayant d'arrêter un taxi mais, en vain, c'était bien ce qu'il me semblait alors c'était plus facile à dire qu'à faire. Je me retournais alors vers la jeune femme qui avait pris place sur ces valises, tout en lui adressant un sourire en coin de mes lèvres.

-Oh ! Je t'ai pas dit ! Je ne te laisserais pas aller à l'hôtel toute seule donc tu viens avec moi dans l'appartement.

Je lui fis alors un grand sourire en coin de mes lèvres tout en reportant par la suite mon regard sur la route et toujours pas de taxi qui veulent s'arrêter pour nous déposer là ou je le souhaiter mais, surtout là ou j'allais par la suite vivre avec Emiko qu'elle le veuille ou non. Elle me demanda alors si je pensais si il y avait une animalerie j'haussais les épaules.

-J'en sais trop rien peut-être.

Sans doute que je m’intégrer aussi vite qu'elle le pensées mais, sans doute que non, en même temps j'avais le contact assez facile avec les personnes en même temps je n'avais pas réellement le choix que de l'avoir facile ce contact avec le métier que je fessais. je laissais alors un soupir sortir d'entre mes lèvres tout en entendant le sien.

Je me tournais alors vers la jeune femme tout en acquiesçant de la tête et reprenant alors mes valises en mains tout en attendant que la jeune femme m'emboîte le pas. Nous, nous dirigeons alors vers le petit café qu'elle avait montrée quelques seconde auparavant.

Une fois arrivé devant celui-ci je tirais une chaise pour que la demoiselle y prenne place et je me mis par la suite en face d'elle tout en mettant nos valises à porter de vu, puis ensuite un serveur viens nous demander ce que l'on voulait et bien sur il fallait bien que je ne manque pas une seconde de faire l'imbécile en public. Je me raclais alors la gorge tout en regardant ce serveur qui avait son regard sur le décolleté de mon amie.

-Me de mite hito to hanasu toki ni yō ni kaishi suru ni wa, saishūtekini watashi wa kōhī o toru to, shite kudasai!*

je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres, il ne semblait pas du tout avoir compris ce que je le lui avait dit et je reportais alors mon regard sur Emiko tout en lui adressant un grand sourire en coin de mes lèvres, car au moins je savais que elle avait compris vu que l'on venait tous les deux du japon.

-Baka!**

Puis je laissais alors un soupir sortir d'entre mes lèvres avant de m’affaler sur ma chaise et je relevais alors mon regard vers le ciel bleu qui s'offrait alors à nous sans même prêter une attention sur le serveur qui devait sans doute se demander ce que je le lui avait dit.


*Alors pour commencer quand on parle avec des personnes ont les regardent dans les yeux, pour finir je prendrais un café, s'il vous plait !
**Imbécile !
avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Ven 23 Mar 2012 - 21:41


Ryo me dit qu’il ne me laissait pas aller à l’hôtel et que je devais aller avec lui à son appartement. Je soupirais doucement et lui adressais un sourire qui se voulait quelque peut charmeur… Par la suite, il accepta qu’on ait boire un café et me suivis vers le café que j’avais indiqué avant de me tirer la chaise pour que je puisse m’assoir. Il prit ensuite place en face de moi et un serveur vint alors prendre notre commande ses yeux rivé dans mon décolté mais je ne dis rie car j’en avais tout de même l’habitude… Ryo s’éclaircit la gorge avant de lui dire en japonais que on regarder les gens dans les yeux puis de lui commander un café avant de lui sourire bêtement puis, il le traita d’imbécile ce qui eue pour effet de me faire rire doucement. Je relevais alors mes yeux vers le serveur et commanda 2 café en français histoire qu’il comprenne bien la commande et le regarda partir avant de reporter mon regard sur le blond et de lui sourire.

- Il ne faisait rien de mal tant qu’il ne fait rien d’autre que regarder ca ne peut que me flatter ca montre que je ne suis pas indésirable pour tout le monde…

Je passais alors une main dans mes cheveux enroulant une mèche autour de mon doigt attendent que le serveur revienne avec les cafés regardant tout autour de moi… A peine arrivée que j’avais déjà le mal du pays et envie de rentrer chez moi… Je soupirais me demandant pourquoi j’avais accepté de partir avec lui-même si je savais que c’était simplement par amour car j aurais fait n’importe quoi pour lui tout sauf lui avouer ce que je ressentais de peur de le perdre, de perdre les nombreuses années d’amitié partagée… Le serveur revint avec les cafés ses yeux à nouveau rivé dans mon décolté. Je payais alors les cafés et montais alors la tasse jusqu’à mes lèvres pour boire une gorgée de ce liquide chaud avant de reporter mon regard sur le jeune homme assis en face de moi.

- Je ne m’éterniserais pas trop longtemps c’est promis je prendrais le premier studio que je trouverais pour ne pas te déranger trop longtemps… Ho et bien sure je veux participer au frais comme je peux…

Je lui adressais alors un nouveau sourire avant de boire une nouvelle gorgée de mon café. Je n’arrivais pas à le fixer bien longtemps les sentiments se mélangeant trop en moi lorsque ses yeux croisaient les miens et j’avais quelque peur de devenir trop entreprenante surtout que mes parents m’avaient toujours dis que c’était l’homme qui devait faire le premier pas autrement la femme devenait désespérée à leur yeux et j’étais bien loing de l’être…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Ven 23 Mar 2012 - 23:25
« Une arrivée en France mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

Nous étions alors assis à la terrasse du café et Emiko demanda alors deux café au serveur, je secouais alors la tête de gauche à droite tout en reportant mon regard sur la jeune femme et lui adressais un petit sourire en coin de mes lèvres avant de me mettre à rire doucement. Ensuite la jeune femme me dit alors qu'il ne fessait rien de mal, ouais c'était une façon de voir les choses mais, pour moi ce n'était pas bien du tout même si pour Emiko cela relevais plus de la flatterie qu'autre chose. Je laissais un soupir sortir d'entre mes lèvres à la fin de la phrase de la jeune femme.

-Qu'entends-tu par "je ne suis pas indésirable pour tout le monde" ?

J'avais bien souligner le pour tout le monde, je ne savais pas du coup quoi penser de cela, est-ce que je devais le prendre pour moi ? Je n'en savais rien mais, j’espérais tout de même ne pas faire partie de ce groupe de personnes, qui sont simplement pour moi des personnes tout simplement attiré par une coucherie d'un soir avec la plus belle femme au monde à mes yeux.

Je ne quittais pas un seul instant mon regard de la jeune femme toujours mon petit sourire en coin poser sur mes lèvres, elle enroulait alors l'une de ses mèches autour de son doigt d'un geste doux et élégant, c'est un truc qui me fessais fondre comme jamais et tout aussi ce pourquoi elle semblait très certainement désirable pour la plupart des hommes de la planète.

Le serveur reviens par la suite nous ramener les cafés que nous avions alors commander je le remercier alors d'un simple acquiescement de tête mais, il ne le vis pas vu qu'il avait de nouveau son regard porter dans le décolleter de la jeune femme qui m'accompagner. Je laissais un grand soupir sortir d'entre mes lèvres tout en chuchotant doucement.

-Ce genre de comportement à tendance à m'énerver...

Le but de ce chuchotement était simplement que le serveur l'entend et lui seul bien entendu je ne voulais pas que Emiko me dise des choses à cause que je disais ce que je pensais et puis en même temps elle me connaissait presque par coeur donc voilà elle pourrait s'attendre de toute façon à mes paroles que je pourrais dire à qui que se soit. Et comme on venaient alors d'arriver je n'allais pas me faire mal voir par des personnes qui allaient sans doute être des futurs clients.

La jeune femme dit par la suite que de toute façon elle ne s'éterniserais pas dans mon appartement, disant qu'elle prendrais un studio dès qu'elle en aurait tout simplement l'occasion je fis alors de grand yeux tout rond tout en buvant alors une gorgée de mon café avant de le reposer sur la petite table.

-Et si je ne veux pas que tu partes ? Enfin... Je veux dire... Est-ce que tu resterais avec moi assez longtemps... Enfin... Bref... Tu peux restait aussi longtemps que tu veux avec moi.

Je lui adressais un plus grand sourire en coin tout en reprenant alors ma tasse de café entre mes mains et la porter une nouvelle fois à mes lèvres. Puis je reposais de nouveau la tasse sur la petite table tout en gardant mes yeux sur la jeune femme.

Je me trouvais alors complètement nul d'avoir parler de la sorte mais, je ne savais pas du tout comment lui dire que je voulais qu'elle reste avec moi, sans qu'elle pense à partir et à s'éloigner de moi, nous nous connaissions depuis petit et à chaque fois j'avais mon coeur qui battait la chamade en sa présence mais, je ne savais même pas si c'était la même chose pour elle vis-à-vis de moi.

-Il fait beau aujourd'hui c'est agréable tu ne trouves pas ?

Changement de sujet radical, je voulais savoir ce qu'elle ressentais vis-à-vis de moi-même mais, je ne savais pas du tout comment m'y prendre et c'est certainement pas un sujet que l'on aborde à la légère.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Sam 24 Mar 2012 - 19:27


A la question de Ryo je lui souris et mes joues devinrent légèrement rosées. Tête baissée sur la table. J’étais quelque peut gênée. La façon dont il avait posé la question me faisait penser que c’était mal de se sentir flattée quand un homme vous regarde. Je soupirais alors légèrement avant de prendre une grande inspiration.

- Et bien… généralement on me regarde avec dégout ou on ne me regarde pas du tout alors quand on me regarde avec « envie » ca me flatte… Ce… C’est mal ?

On pourrait trouver cette question débile mais je ne connaissais pas vraiment les hommes à vrai dire je m’y étais jamais vraiment intéressé je ne pensais qu’à mes études et mon travail et donc je ne savais pas vraiment ce qui était bien ou non… Les cafés apporté, je remerciai le serveur et but une gorgée alors que j’entendais Ryo murmurer une phrase que je ne compris pas et je n’y prêtai pas vraiment attention après tout si il avait quelque chose a me dire il me le disait directement…

Après que je lui ai dit que je ne l’encombrerai pas et que je partirais de chez lui une fois que j’aurais trouvé un studio, il ouvrit de gros yeux et me demanda ce je ferais si il ne voulait pas que je parte il semblait chercher ses mots et ca m’intrigua, je lui souris en coin et changea de place pour me mettre assise à côté de lui. Je lui déposais alors un baiser sur la joue à quelque millimètre de ses lèvres va savoir pourquoi du reste…

- Ryo… Tu conte énormément pour moi tu le sais… Tu es mon seul ami mais… Je ne veux pas être celle qui tiendra la chandelle et une gêne dans ta vie… Même si je n’ai jamais vécu seul j’apprendrais je crois que c’est mieux pour éviter qu’à force de se voir ca mette en péril notre amitié parce que on est différent tout les deux et je ne sais pas pourquoi mais je pense que si je reste trop longtemps avec toi ca t’énerve par ce que ton intimité ne sera pas la même… En plus tu me connais je ne suis pas très sympathique avec les filles que tu ramènes tout simplement parce que je pense que tu mérites mieux et je dois l avouer que je suis un peut jalouse mais ne me demande pas pourquoi tu as qu’à le deviner…

Je lui adressais alors un grand sourire en coin j’étais tout de même quelque peut mal à l’aise mais je n’avais pas dévoilé ma flamme après tout donc on ne devait pas me prendre pour une désespérée comme disait papa… Je bus une nouvelle gorgée de mon café évitant son regard que je sentais posé sur moi mon cœur battant fort dans ma poitrine. Il finit par me dire qu’il faisait beau aujourd’hui et que c’était agréable. Je souris en coin et but une gorgée de mon café

- Tu me parle du temps ? Tu n’as vraiment rien de mieux a me dire ? On est arrivé au point ou on ne sait plus quoi se dire ?
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Sam 24 Mar 2012 - 20:07
« Une arrivé en France mouvementé ! »
« Emiko Osaki »

La jeune me dit alors simplement que d'habitude on la regardais avec dégoût ce qui me désola tout de même est-ce qu'elle me voyait comme cela ? Une personne qui la regarde avec dégoût ? Parce que je ne la regardais pas comme cela, je laissais un soupir sortir d'entre mes lèvres sans répliquais à cela puis elle me demanda si cela était mal. Je me mis à rire doucement tout en ne la quittant pas un seul instant du regard.

-Je suis un homme donc je sais ce qui se trame dans la tête d'un homme qui regarde dans le décolleter d'une belle jeune femme.

Je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres. Après lui avoir dit qu'elle ne me gênais aucunement en étant avec moi dans l'appartement elle viens prendre place alors à mes côtés tout la suivant du regard. Elle viens par la suite me déposer un baiser sur la joue juste assez près de mes lèvres, est-ce un signe qu'elle m'envoyait pour me dire qu'elle m'aimait plus qu'un ami ?

Ensuite la jeune femme me dit que je comptais énormément pour elle tout en ajoutant que j'étais son seul ami je lui adressais alors un sourire après ces paroles, car tout cela me touchais vraiment beaucoup, car elle aussi comptait beaucoup pour moi-même. Ensuite elle me dit qu'elle ne voulais pas faire figure de chandelle lorsque je ramènerais une jeune femme à la maison une chose que je pouvais parfaitement comprendre mais, si elle vivait avec moi je ne voit pas pourquoi est-ce que j'irais voir ailleurs et puis je ne voit pas pourquoi est-ce que j'irais voir ailleurs alors que celle qui me fait battre mon coeur est simplement là à mes côtés.

Après avoir changer radicalement de sujet en lui parlant du temps cela semblait ne pas lui plaire du tout. Elle me demanda alors si on en étaient alors arrivé à un point ou on ne savais plus rien nous dire... C'est vrai que sur ce coup là je n'avais pas du tout assurer sur cette question parfaitement bête alors que l'on voyais vraiment bien qu'il fessait bien beau et ce n'était pas la peine que je le lui pose cette question.

Je repris alors la tasse de café entre mes mains tout en la portant alors à mes lèvres un nouvel fois à mes lèvres. Je bu alors une gorgée et reposer ce café sur la petite table. Il fallait que je le lui dise mais, étais-ce le bon moment... En même temps comment savoir si c'était le bon moment ou non ? je n'en savais pas moi-même.

Je fis alors feinte de m'étirais et glissais l'un de mes bras sur le dossier de la chaise de la jeune femme tout en lui tapotant l'épaule de mes doigts, je plongeais par la suite mon regard dans celui de cette jeune femme tout en lui adressant un grand sourire en coin de mes lèvres. Je pris ensuite une grande bouffé d'air avant de reprendre la parole.

-Emi... Tu sais tu compte beaucoup pour moi et je doit avouer que ma question sur le temps était tout de même super nul à chier.

Je me mis alors à rire doucement tout en mettant ma main derrière la nuque de la jeune femme tout en la lui caressant doucement de mes doigts avec douceur et sensualité, une approche en douceur pour pouvoir arriver au but que je voulais tout simplement lui dire.

-Tu sais que je t'aime beaucoup ! Vraiment beaucoup !

Je laissais un soupir sortir d'entre mes lèvres, je ne savais pas du tout pourquoi mais, j'avais du mal à lui dire ce que je voulais lui dire, je pensais que c'étais plus simple que cela mais, en vrai c'est une toute autre historie quand on y regarde bien.

-Raaah !! Je sais pas comme te dire ce que je veux te dire et je doit t'avouer que ça m'énerve...

Oui, ça m'énervais et pas qu'un peu, je me rapprocher alors de la jeune femme tout en collant mon front contre celui de la jeune femme la regardant droit dans les yeux, je pouvais alors sentir son souffle contre ma peau. Je ne devais pas attendre plus longtemps et je ne me fis alors pas prier du tout... Et en moins de temps qu'il faut pour le dire, je collais alors mes lèvres contre celle de la jeune femme entamant alors un chaste baiser tendre, qui ne me déplus pas du tout. Puis je me décollais par la suite des lèvres de la jeune femme tout en me décalant de celle-ci.

-Emiko je t'aime du plus profond de mon coeur !

Je détournais par la suite mon regard de cette jeune femme tout en ramenant alors mon bras vers mon corps tout en baissant la tête, dans mon coeur je me sentais totalement soulager d'avoir embrasser Emiko même si ce n'était qu'un chaste baiser, parce que je lui avait alors dit par la suite que je l'aimais vraiment, maintenant il ne me restais plus qu'à attendre une réponse, une réaction de sa part.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Sam 24 Mar 2012 - 21:26


Ryo passa un bras derrière moi tapotant mon épaule de ses doigts et me dit que je contais beaucoup pour lui et avoua que sa question était nul à chier avant de rire et je fis de même au moins il l’avouait mais alors pourquoi l avait-il posé ? Sa main se posa alors dans ma nuque et il me la caressait doucement ce qui me fit frissonner mon cœur battant vraiment fort. Il me dit par la suite qu’il m’aimait beaucoup, vraiment beaucoup ce qui me fit sourire. Il soupira et ralla avant de me dire qu’il ne savait pas comment me dire ce qu’il avait à me dire et que ca l’énervait.

A présent je stressais va savoir pourquoi… Voulait il que je m’en aille d’ici à présent ? Il colla ensuite son front contre le mien me regardant dans les yeux avant de coller ses lèvres contre les miennes pour me déposer un chaste baiser et il se décolla par la suite de moi me laissant surprise les yeux grand ouvert. Il me dit par la suite qu’il m’aimait du plus profond de son cœur et la le mien manquât un battement alors que à présent lui regardait la table. Je restais un petit moment bouche bée les yeux grand ouvert je n’étais pas sure d’avoir bien entendu ou surtout bien compris ce qu’il voulait me dire…

- Je le sais tu me l’à dit souvent que tu m’aimais comme une sœur par contre je ne savais pas que les frères et sœur s’embrassaient sur les lèvres… Ca ne m’à pas déplus hein au contraire j’ai aimé mais je comprends rien je dois l’avouer qu’es que tu veux ? Que je rentre chez moi mais tu ne sais pas comment me le demander ? Tu sais que tu peux tout me dire j’ai toujours fait ce que tu voulais enfin presque et je le ferais toujours

Je lui adressais un grand sourire quelque peut gênée de ne pas avoir compris ce qu’il voulait me dire il devait me prendre pour une idiote et il était possible que j’en sois une mais bon… Je mettrais ca sur le dos du décalage horaire… Je pris ma tasse et la finit en une gorgée avant de la reposer sur la table. Je ne disais plus rien ne sachant pas vraiment quoi dire et j’avais toujours la boule au ventre…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Sam 24 Mar 2012 - 22:12
« Une arrivée en France mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

J'avais alors la tête baissais et soupirais doucement et le pire était alors derrière moi, vu que je ne m'étais alors pas pris une claque après l'avoir embrasser et puis j'aimais vraiment être en sa compagnie je pourrais rester des heures à la regarder sans rien dire, ni faire tellement sa beauté m'hypnotisé.

La jeune femme pris ensuite la parole j'avais un peu peur de ce qu'elle allait me dire et elle me dit alors que je lui avais dit souvent que je l'aimais ce qui n'était en aucun cas faux mais, souvent comme une soeur parce qu'au fond de moi je cachais ce que je ressentais pour elle. Puis elle ajouta alors qu'elle ignorait qu'un frère et une soeur s'embrassaient sur les lèvres, ce qui me fis rire doucement, c'est vrai qu'un frère et une soeur ne s'embrassaient pas sur les lèvres.

Mais une chose était sur c'est que nous étions en aucun cas de vrais frère et soeur donc je pouvais l'embrasser autant de fois que je le voulais, enfin dans un sens. Elle ajouta ensuite que ce ne l'avait pas du tout déplus ce qui me fis alors sourire encore plus mais, elle ne comprenait pas ce que je voulais, je laissais un soupir sortir d'entre mes lèvres par la suite. Elle me demanda alors si je voulais qu'elle rentre chez elle mais, non ce n'était pas ça du tout. Puis elle fini alors sa phrase en me disant que je pouvais tout lui dire et qu'elle le ferais enfin dans les limites du possible.

Je reportais alors mon regard vers elle tout en lui rendant alors son sourire, puis elle fini d'une traite son café. Je secouais alors la tête de gauche à droite tout en venant alors prendre sa main dans les miennes tout en la regardant alors droit dans les yeux.

-Emiko, si je t'ai demander de venir avec moi, c'est pour plusieurs chose... Enfin deux choses surtout.

Je ne quittais pas son regard du mien, mon sourire toujours poser sur mes lèvres, je cherchais alors mes mots, pour qu'elle comprenne bien ce que j'attendais d'elle.

-La première c'est pour que je ne soit pas seul dans ce pays... Et la seconde chose... Et bien... C'est parce que en réalité je ne t'aime pas comme un frère aime sa soeur... C'est même bien plus fort que cela.

Je ne quittais pas une seule seconde des yeux ceux de la jeune femme tout en commençant à lui caresser sa main qui était alors dans le creux des miennes, je relevais alors celle-ci tout en la posant sur mon torse niveau de mon coeur qui battait fort à l'intérieur de ma poitrine.

-Tu le sens mon coeur ? Il bat pour toi et toi seulement... Emiko je t'aime et ceux depuis toujours ! Mais, j'ai sans doute était trop fière pour te le dire avant, ou simplement parce que je n'étais pas vraiment sur de mes sentiments pour toi.

Je lâchais par la suite sa main tout en lui adressant un grand sourire et viens déposer mes mains sur ses joues rapprochant alors ma tête près de celle de la jeune femme, mon regard océan ancré dans celui de la demoiselle.

-Est-ce que tu comprend ce que je te dit là ? Ou ais-je besoin de te montrer ce que je veux dire ?

Je lui adressais un plus grand sourire en coin de mes lèvres tout en venant coller mon front contre le sien.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Dim 25 Mar 2012 - 15:09


Ryo me prit la main et me dit qu’il m’avait demandé de venir avec lui pour deux raison puis, il se mit à me caresser la main de son pouce doucement tout en reprenant la parole il me dit que la première raison était pour qu’il ne soit pas seul et la deuxième tout simplement parce qu’il m’aimait et il me dit qu’il ne m’aimait pas comme un frère aime sa sœur, que c’était bien plus fort que ca… Mon cœur fit un bond dans ma poitrine battant vite et fort à ses paroles… Il releva ma main et me la posa sur son torse au niveau de son cœur que je pouvais sentir battre fort et il me dit qu’il battait pour moi seul et il me dit qu’il m’aimait depuis toujours, qu’il avait sans doute était trop fière pour me le dire avant ou simplement qu’il n’était pas sure de ses sentiments…

Il me lâchait alors la main montant les siennes sur mes joues sans me quitter des yeux et me demanda si j’avais compris ce qu’il voulait me dire ou si il devait me le montrer et là il colla son front contre le mien. Je lui souris et rapprocha mon visage jusqu’à coller mes lèvres contre les siennes pour débuter un long et doux baiser. Je me séparais de lui peut de temps après et lui sourit.

- Sents-toi flatté tu es celui qui à obtenu mon premier baiser… Je t’offre mon cœur prends-en soin…

Je pris une de ses mains et entremêla mes doigt au siens sans le quitter des yeux… J’étais en ce moment précis la fille la plus heureuse au monde et à présent, mes craintes concernant ma nouvelle vie s’était alors envolée. Je lui volai un baiser et me remis alors droite sur ma chaise sans le lâcher des yeux pour autant.

- c’était pour ca que tu voulais que je vienne chez toi ? Je ne risque donc pas de voir des minettes débarquer chez toi ? Je t’aime Ryo même si ta coupe de cheveux laisse à désirer…

Je ris doucement et appela à nouveau le serveur d’un signe de main. Quand il arriva, ses yeux étaient à nouveau plongés dans mon décolté… Je soupirai et lui commanda un thé glacé avant de reporter mon regarde sur le blond.

- Omae wa? Anata wa nani o nomimasu ka? *

Le serveur patienter et ca ne semblait pas le déranger vu la vue qui lui était offerte mais bon… Ca me permettrait de voir comment Ryo allait se comportait à présent que je lui appartenais… Je le connaissais par cœur en tant qu’ami mais en tant qu’amant j’avais tout à apprendre de lui… Était-il jaloux ? Possécif ? Violent ? Tendre ? Attentionné ? Je m’en foutiste ? Comment était-il quand il aimait ? Comment moi je devais être ?

- Anata wa shinji rarenai yō ni soreha takushī no kazu o yōkyū subekidesu ka? **

Je lui souris une fois de plus quelque peut gênée cette fois sous le regard du serveur… Je ne savais absolument pas comment me comportais à présent… Je n’avais aucune expérience car il était le premier homme avec qui je m’engagé, le premier à qui je m’intéressais…


* et toi? que bois-tu?
** On devrait lui demander le numéro d'un taxi aussi tu ne crois pas?
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Dim 25 Mar 2012 - 16:05
« Une arrivée en France mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

La sensation de sentir la main de Emiko poser à l'endroit même ou battait mon coeur me rendais totalement heureux mais, lorsque j'eu lui demander si elle avait compris ce que je voulais alors lui dire tout en collant mon front contre le sien la jeune femme viens alors déposer un baiser sur mes lèvres, un doux et long baiser, ce qui me fis alors perdre quasiment tout mes moyens et mon coeur s'emballa de plus belle.

Puis nos lèvres se séparaient et je lui adressais un très grand sourire en coin de mes lèvres, Emiko me dit alors par la suite que je devais me sentir flatté, car j'avais alors reçu son premier baiser et qu'elle m'offrait tout aussi son coeur, j'avais une folle envie de me lever et de sauter dans tout les coins et recoins de la ville tellement j'étais alors heureux d'être enfin en compagnie de la jeune femme qui me fessais battre le coeur comme jamais.

En temps normal, c'est à dire au Japon je ne me serais pas du tout retenu, car j'étais tout de même réputer pour être un peu décaler dans mon comportement ce qui ne déranger personne, en même temps je trouve que dans ce pays qu'est la France les gens ont beaucoup de préjuger vis-à-vis d’autrui une chose bien triste mais, toutes ces informations je les tiens simplement de ce que j'ai pu voir dans les magazine et à la télévision. Alors qu'au Japon tu pouvais te balader avec un slip sur la tête personne ne le remarquer enfin plus ou moins.

Par la suite Emiko entremêla ces doigts aux miens et je lui adressais alors un grand sourire tout en portant de mon autre main ma tasse à mes lèvres la finissant par la même occasion. Je reportais alors mon regard sur la jeune femme tout en posant ma tasse sur la petite table puis elle me demanda alors si c'était vraiment pour cela que je lui avait demander de m'accompagner je ne fus alors qu'acquiescer de la tête à cette question. Puis elle enchaîna alors en disant qu'elle ne risquait alors pas de me voir débarquer avec des "nenettes" à la maison ce qui me fit rire doucement et elle fini par me dire qu'elle m'aimait.

-Ne t'en fait pas pour ça tu ne risque pas de me voir débarquer avec d'autre femme à la maison. Et laisse mes cheveux tranquille ils sont parfait comme ça...

Lui dis-je tout en plissant doucement les yeux et fessant une petite mine enfantine, comme je savais bien les faire. Puis la jeune femme appela à nouveau le serveur qui comme à son habitude n'avait pas détacher ces yeux du décolleter de ma copine, oui, je suis fière de dire que cette jeune femme est ma copine un point c'est tout.

Intérieurement j'étais totalement en colère mais, je ne laissais alors rien paraître face à cet homme qui ne valait pas mieux qu'un tas de merde dessécher sur un trottoir... Je laissais un soupir sortir d'entre mes lèvres tout en plissant les yeux vers cette homme. Puis la voix de la jeune femme me viens alors aux oreilles et comme un coup de vent qui balaye une feuille en plein soleil... (Oh ! Punaise je me transforme en poète //PAN//) Mon calme était alors revenu à la normal totalement. Je lui adressais un sourire en coin de mes lèvres.

-Watashi wa sōda o kinishinai! Chigau! Ichigodorī!*

Je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres tout en caressant sa main qui était alors dans la mienne, ne la quittant pas un seul instant des yeux. Puis je reportais alors mon regard sur le serveur et là je ne peux vous dire ce qui c'est passer mais, j'avais simplement envie de lui mettre mon poing en pleine face, juste pour qu'il arrête de fixer la poitrine de ma copine.

Je toussota alors légèrement tout en roulant mes yeux avant de les reporter sur Emiko qui semblait ne pas savoir comment s'y prendre dans ce genre de cas, et moi je ne voulais tout simplement pas qu'elle prenne peur de moi parce que j'aurais coller mon poing dans la tronche de ce pervers en manque d'affection. Emiko me demanda alors si on pouvait lui demander si il n'avait pas un numéro d'un taxi j’acquiesçais alors de la tête tout en plissant mes yeux, mon regard océan poser sur le jeune serveur.

-Kare wa mata, mushiro 1 ni taishite 5 o shinainaraba kawari ni sukuryū o mitekara, kare ni tazuneru!**

Je baissais par la suite la tête ne sachant pas comment la jeune femme allait réagir à ce que je venais alors de lui dire pour cet homme, je lâchais alors la main de la jeune femme tout en venant alors coller mes lèvres aux siennes histoire de faire comprendre à cet homme qu'elle n'était pas libre du tout mais, tout cela semblait ne servir à rien.

Je me levais alors par la suite tout en laissant alors Emiko seul avec cet homme, il fallait que j'aille au petit coin et ça personne ne pourrait alors me l'interdire, j'entrais donc dans le café tout en me dirigeant vers le comptoir et demanda poliment à un autre serveur ou se trouver les toilettes, celui-ci mes les indiqua et je l'en lui remercier beaucoup.

Une fois que j'eu alors fini de faire ce que j'avais à faire dans cet endroit je ressorti pour retourner alors auprès de ma belle tout en prenant deux sucette sur le comptoir et les payas, je me trouvais alors à nouveau près de la jeune femme qui était alors désormais seule. Je lui adressais un grand sourire en coin tout en reprenant place à ces côtés.

-Il est ou l'autre gland ?

Lui demandais-je alors, que je savais à peu près très bien se qu'elle allait alors me répondre, qu'il était soit parti chercher nos boissons, soit parti nous chercher le numéro de téléphone d'un taxi. Mais, bon dans tous les cas, je devrais alors m'attendre à ce qu'il revienne et je pense que je ne supporterais pas une fois de plus qu'il regarde dans le décolleter de mon amie.

-Ah ! J'avais oublier... Tiens !

Lui dis-je tout en lui tendant l'une des sucettes que j'avais pris à l'intérieur du bar tout en lui adressant un grand sourire en coin de mes lèvres et commençant alors à déballer la mienne pour la mettre dans ma bouche par la suite.


*Je veux bien un soda ! Non ! un diabolo fraise !
**Demande lui aussi si il veux pas plutôt faire un cinq contre un, au lieu de regarder ton décolleter !
avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Dim 25 Mar 2012 - 21:40


Ryo me dit de ne pas m’inquiéter, qu’il ne ramènerait aucune fille à son appartement et il me dit que ses cheveux était très bien comme ils étaient… Je ris doucement à la fin de cette phrase cet homme était pire qu’une fille quand il s’agissait de ses cheveux… Quand je lui demandai ce qu’il voulait boire, il me répondit qu’il voulait un diabolo fraise et il acquiesça de la tête pour lui demander le numéro d’un taxi avant de me dire de lui dire d’aller faire un cinq contre un au lieu de regarder mon décolté… J’ouvris de gros yeux encore plus mal à l’aise… Il se leva et ‘embrassa avant d’entrer à l’intérieur du café. Je passai alors commande auprès du serveur et lui demanda par la même occasion le numéro d’un taxi et il repartit par la suite à l’intérieur. J’attendais alors seul à la table. Quand Ryo revient à table, il me demanda ou était passé l’autre gland ? Je ne le connaissais pas aussi peut sympathique…

- Bein il à était chercher ce que je lui ai commandé et le numéro d’un taxi…

Il me tendit ensuite une sucette que je pris et déballa tout en le remerciant avant de la mettre en bouche. Le serveur revint avec notre commande et me tendit un bout de papier avant de retourner à l’intérieur. Je dépliais alors le bout de papier et vu le numéro d’un taxi et en dessous un autre numéro avec écris * appel moi* en dessous. Je fis une petite grimace et replia le bout de papier que je reposais alors sur la table faisant un petit sourire à Ryo indiquant le papier sur la table

- Au moins on à le numéro d’un taxi…

Je bus une gorgé de mon thé avant de reposer le verre sur la petite table.

- Je ne sais pas ce que je suis sensé faire ou dire aux garçons à qui je peux plaire à présent… Je n’ai aucune expérience il faut que tu m’aide… Je ne veux pas te décevoir…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Lun 26 Mar 2012 - 12:26
« >Une arrivée en France Mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

Ma sucette en bouche je sourit alors à Emiko tout en ne quittant pas un seul instant mon regard du sien, un sourire poser sur le coin de mes lèvres. Ensuite le serveur reviens alors pour déposer nos secondes commande sur la terrasse du café ou nous avions alors élu domicile en attendant de trouver un taxi. Le serveur reviens alors avec un morceau de papier sur lequel devait sans doute être écris le numéro d'une compagnie de taxi, Emiko s'en saisit alors de se bout de papier tout en le reposant sur la table et me montrant celui-ci tout en me disant qu'au moins nous avions le numéro de téléphone d'un taxi.

J'acquiesçais alors de la tête tout en prenant mon diabolo fraise et en bus par la suite une gorgée et cela me fessais énormément de bien avec cette chaleur quoi de plus désaltérant qu'un verre bien frais ? Et bien pour tout vous dire je ne sais pas vraiment mise à part flemmarder au bord de la mer, ou les pieds trempant dans l'eau d'une piscine... Je reposais alors tout aussi mon verre sur la table vu que la belle avait elle aussi bu une gorgée de son verre.

Je ne quittais pas mon regard de celui de la jeune femme tout en lui adressant un sourire en coin tout en remettant ma sucette en bouche puis la jeune femme me demanda une question dont je ne m'y attendais pas du tout... Et pour tout vous dire je ne savais pas quoi lui répondre à cela mais, ce n'est pas pour autant que j'allais la laisser sans réponse.

-Et bien je ne sais pas quoi te dire là ! Donc je dirais qu'en étant avec moi tu dois leur faire comprendre que tu n'est pas disponible... Pour qui que se soit... Sinon si nous n'aurions pas était ensemble et si cette personne te plait tu devais tout faire pour montrer que celui qui te "drague" te remarque et que tu lui montre que tu es totalement disponible pour lui.

C'est tout ce que je pouvais lui dire, je ne serais pas vraiment d'une très grande aide pour elle de toute façon dans ce genre de cas. Je ne quittais pas la jeune femme du regard avec toujours mon éternel poser sur le coin de mes lèvres. Je continuais de manger ma sucette avant de la ressortir de ma bouche.

-Sinon si le gars insiste dit lui simplement "merde" et normalement il ne devrais plus t'embêter et si il insiste encore c'est moi qui entrerais alors en action !

Je lui fis alors un grand sourire de toutes mes dents tout en remettant par la suite ma sucette en bouche, puis j'aperçus alors le serveur qui observer Emiko sans cesse et ce à chaque fois qu'il passait devant nous, ma sucette en bouche je mordille alors dedans tout en la finissant rapidement... Moi ? Énerver ? Juste un peu, je n'aimais pas du tout que l'on reluque ma copine comme celui-ci le fessait. Je jetais alors mon bâton de sucette dans le cendrier qui se trouvait sur la table tout en laissant un soupir sortir d'entre mes lèvres.

Je pris par la suite mon verre entre mes mains avant de le vider d'une traite et de reposer celui-ci assez bruyamment sur la table ou nous étions installer tous deux. Je roulais alors des yeux tout en me mettant bien assis dans le fond de ma chaise tout en prenant alors le bout de papier que Emiko avait poser sur la table, je le dépliais et vis le numéro de la compagnie de taxi et du... SERVEUR ! Je fis alors de grand yeux tout ronds tout en reportant mon regard sur la jeune femme.

-Essaye de rembarrer le serveur en attendant je vais appeler un taxi !

Je déposais alors mes lèvres sur celle de la jeune femme tout en me levant alors de la chaise et m'éloignant de quelques mètres mais, tout en essayant alors de garder une oreille attentive vis-à-vis de Emiko.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Jeu 29 Mar 2012 - 17:18


Ryo me dit qu’il ne savait pas trop quoi me dire à par que étant avec lui je devais faire comprendre aux autres hommes que je n’étais pas disponible autrement on ne serait pas ensemble… Je lui souris et acquiesça de la tête avant de boire une seconde gorgée de mon verre tout en mangeant ma sucette puis, il me dit que si le gars insistait il me suffisait de lui dire merde et si il persistait encore ca serait lui qui interviendrait… J’acquiesçais à nouveau de la tête et but une nouvelle gorgée dans mon verre alors que Ryo lui semblait quelque peut sur les nerfs et je ne savais pas vraiment pourquoi…

- Ce… c’est moi qui t’énerve ? Je… J’ai fait quelque chose de mal ?

Je le vis finir son verre d’une traite et le poser quelque peut violemment sur la table avant de prendre le petit billet qu’il déplia avant d’ouvrir de gros yeux et de se lever de sa chaise en me disant qu’il allait appeler un taxi et qu’il fallait que je remballe le serveur avant de m’embrasser et de s’éloigner. J’étais vraiment mal à l’aise tête baissée sur la table jouant avec mon verre à moitié vide. Le serveur ne mit pas bien long à venir vers la table prenant place sur la chaise à côté de la mienne. Je reste silencieuse tête baissée tendis que je sens sa main se poser dans mon dos me demandant si je vais bien. J’acquiesce de la tête buvant une gorgée de mon verre avant de lui demander l’addition. Il secouait alors doucement la tête me disant que c’était cadeau.

- Je n’aime pas ne pas payer ce que je commande…
- Mais c’est moi qui veux te l’offrir…
- Je n’en ai pas besoin et puis je suis déjà prise donc ca ne te servirait à rien
- C’est pas grave je ne suis pas jaloux et puis il n’est pas obligé d’être au courant que on se voie de temps en temps…

Je soupirais alors que sa main descendait dans le creux mon dos et me levai alors vite fait de ma chaise allant me placer à côté de Ryo pour lui prendre la manche et le tirer dehors avant de lui adresser un tout petit sourire.

- Partons stp je n’arrive pas à être assez persuasive ca sera plus simple comme ca…

Je me hissais alors sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur son menton n’arrivant pas plus haut et je pris par la suite mes valises en main avant de m’éloigner quelque peut du café. J’avais hâte d’aller chez lui pour qu’il n’y ai plus de problème étant casanière ce genre d’incident n’arriverait plus du moins pas de si tôt…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Jeu 29 Mar 2012 - 19:38
« Une arrivée en France mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

Emiko avait alors remarquer que j'étais quelques peu énerver et elle me demanda même si c'était elle qui m'énerver de la sorte, je la regardais avec de grand yeux tout rond tout en secouant la tête de gauche à droite avant de venir lui murmurer au creux de son oreille tout en posant l'une de mes mains sur la sienne.

-Non toi tu me fait craquer, c'est pas pareil.

Je lui adressais un grand sourire en coin de mes lèvres tout en allant par la suite passer un coup de fils à la compagnie de taxi afin d'avoir un taxi dans les plus bref délais. Je prêtais tout de même une oreille attentive envers la jeune femme qui me fessait battre le coeur à tout rompre, une fois que ma conversation au téléphone fus terminer je gardais alors le téléphone entre mes mains tout en laissant croire que j'étais encore au téléphone.

J'entendais alors Emiko essayer de repousser le serveur, mes yeux s'écarquillaient lorsque celui-ci commença à balader ses mains sur le dos de ma petite amie, là il faut le dire que j'étais de plus en plus en colère et que je n'allais sans doute pas restais là à le regarder s'en tirer comme cela.

Mais, je voulais tout de même attendre, voir comment Emiko se débrouiller face à ce genre d'homme et voyant qu'il fessait partie de la catégorie des gros connard, elle fini sont verre avant de se lever et de venir alors vers moi. Je glissais par la suite mon téléphone dans le fond de ma poche tout en serrant les dents.

Je ne quittais pas le serveur de mon regard lorsque je fut tiré de mes pensé par la jeune femme qui tira ma manche tout en m'attirant un peu plus loin me demandant alors de partir de cet endroit parce qu'elle n'arrivais pas à être assez persuasive. Puis je sentis ses lèvres se collais sur mon menton. Je baissais rapidement les yeux vers la jeune femme tout en lui adressant un bref sourire. Je mis ma main sur sa joue tout en venant lui déposer un baiser sur ces lèvres puis ensuite sur le bout de son nez.

-Attend moi là j'en ai pas pour longtemps !

Je lui adressais un grand sourire en coin de mes lèvres tout en lui adressant un clin d'oeil, tout en retournant alors vers le serveur qui était en train de prendre une commande à des nouveaux clients, je fronçais alors les sourcils tout en serrant mon poing et accélérant mes pas vers lui.

Une fois arriver à hauteur du serveur je lui tapotais alors sur l'épaule et celui-ci se retourna face à moi tout en affichant une mine étonné, je lui adressais un très grand sourire en coin de mes lèvres avant de lui balançais mon poing dans sa face. Et en moins de temps qu'il faut pour le dire le serveur recula de quelques pas.

Ensuite je lui tournais alors le dos tout en me remettant alors à marcher vers Emiko un grand sourire sur le coin de mes lèvres mais, je sentais que le serveur n'allait pas du tout en restais là. Et en moins de temps qu'il faut pour le dire je reçu quelques chose de dur dans la tête. Ce qui me fis alors perdre l'équilibre et tomber en avant.

Je fronçais alors un peu plus les sourcils, tout en me relevant et me retournant alors vers le serveur tout en regardant sur le sol et je vis que je m'étais alors pris son plateau en pleine tête. Je me mis alors à retourner vers lui comme une furie et lui colla une nouvelle baigne en pleine tête. Et part la suite je me jetais alors sur cet homme qui n'aurais tout simplement pas du me jeter son plateau en pleine tête.

Je me trouvais alors à califourchon sur cet homme que je continuais de ruer de coup comme pas possible, j'étais alors épris d'une rage folle et quasiment incontrôlable, je relevais la tête tout en posant mes yeux sans vraiment le vouloir vers Emiko et là je la vit tétanisée sur place. Je lâchais alors le col du serveur tout en ne quittant pas la jeune femme de mon regard.

Puis je me regardais mes poings, puis le serveur et là je me demandais alors ce qu'il m'avait pris d'agir de la sorte, jamais je ne m'étais alors battue de la sorte, jamais pour une femme en tout cas. Puis je reçus par la suite une droite en pleine figure ce qui me remis à la réalité, je soupirais doucement tout en collant une nouvelle droite au serveur qui celle-ci fut bien plus forte que toutes les autres.

Je me relevais tout en ôtant mes mèches de mes yeux, je fouillais par la suite dans mes poches laissant quelques billets sur cet homme et lui jetant alors le bout de papier qu'il avait donner à Emiko un peu plus tôt.

-Quand une fille te dit non c'est non.

Je me détournais alors de cet homme restant sur place tout en regardant Emiko de mes yeux, je ne savais pas du tout ce qui m'avais pris à cet instant, ce qui m'étais alors passer par la tête, je savais que j'étais simplement rentrer dans une rage folle. Je détournais par la suite mon regard de la jeune femme m'attendant qu'elle parte loin de moi par la suite... Car en même temps c'était tout aussi la première fois que la jeune femme me voyait dans cet état.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Jeu 29 Mar 2012 - 23:23


Ryo me demanda d’attendre là car il n’en avait pas pour longtemps. J’acquiesçais alors de la tête et posais alors mes valises au sol avant de tourner ma tête vers Ryo et de le voir coller son poing en pleine figure du serveur. Je restais alors bouche bée sans bouger et le regarda revenir quand il tomba sur le sol. Je pris une grande inspiration et m’apprêtais alors à aller vers lui quand je le vis se relever et faire demi tour. Je me figeais alors sur place pétrifiée et me contentait de regarder quelque peut choquée les yeux se remplissant de larmes. Un peut plus tard, Ryo porta son regard vers moi et se retira du serveur pour lui jeter des billets et un papier tout en lui adressant la parole avant de se retourner vers moi et de baisser la tête. Je ne sais pas pourquoi mais des larmes se mirent à couler le long de mes joues et je m’avançai vers Ryo d’un pas peut rassurer. Arrivée à sa hauteur, je baissai la tête et resta silencieuse quelque temps

- Je suis désolée… C’est de ma faute… J’aurais mieux fait de ne peut être venue rien de ca ne se serait passé je suis désolée Ryo vraiment désolée ! Je te promets que ca n’arrivera plus…

Je relevais alors la tête levant une de mes mains pour la poser sur sa joue tout en essuyant mes larmes de mon autre main je lui adressais alors un tout petit sourire timide tout en caressant sa joue de mon pouce et le scrutant des yeux du moins les parties visible.

- Tu n’as rien rassure moi ?
- Tiens ton mec en laisse il est dangereux !
- La ferme toi et va voir ailleurs si j’y suit !

Je pris ensuite la main de Ryo et l’entraîna à l’extérieur avant d’entrer à nouveau dans le café et de prendre ses valises pour les lui amener. Je ne savais pas trop qui dire de peur de me faire engueuler je dois même avouer que je pense ne pas y échapper… Je tentais alors le changement radical de sujet tout en évitant de le regarder.

- Tu as put atteindre un taxi ? J’aimerais pouvoir me poser et me relaxer enfin si tu es toujours d’accord autrement je peux toujours aller dans un hôtel…

Je baissais alors la tête moi qui voulait changer de sujet… Apparemment même pour ca je ne suis pas douée… Kami-sama pourquoi m’avoir faite aussi faible que ca ? Pourquoi Je ne suis pas une de ces filles sure d’elle ? Je repris mes valises en main et sortit de la gare pour aller m’assoir sur le bord du trottoir et regarder le ciel. J’étais généralement le genre de fille super souriante même quand je n’avais pas le moral pourtant là, la peur de le perdre m’empêchait de cacher mon mal être…

- Tu sais je comprendrais si tu veux que je rentre au japon pour t’éviter des problèmes… Tu ouvre ton propre garage faudrait pas te mettre tout tes clients à dos surtout que tu réussis tout ce que tu entreprends… Et puis si tu veux toujours pour tes vacances on peut se voire ca serait beaucoup moins souvent que ce qu’on à l’habitude mais au moins tu réussirais ta carrière professionnel sans problème…

Je baissais alors la tête remontant mes jambes contre ma poitrine pour ensuite les entourer de mes bras et cacher ma tête entre ceux-ci.
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Ven 30 Mar 2012 - 14:27
«Une arrivée en France mouvementée »
« Emiko Osaki »

Désemparé je me sentais alors totalement désemparer d'avoir fait ce que je venais alors de faire et surtout devant la jeune femme qui comptais le plus pour moi, pourquoi ? Pourquoi n'avais-je pas su me retenir ? Je n'en savais rien mais, je n'aimais pas du tout ce genre de type qui reluque sans cesse une jeune femme alors que cella-ci est accompagné. Le pire dans tout cela c'est que je me sentais terriblement coupable de ce qui c'était alors passer. Mais, une chose était alors sur c'est que jamais au grand jamais je n'irais m'excuser envers cet homme, car il l'avait tout de même mérité.

Peut-être que maintenant il avait alors compris qu'il ne faut pas foncer dans le tas, tête baisser quand la jeune femme est totalement prise. Emiko était alors venu à ma rencontre, je ne savais quoi lui dire sur ce qui c'était alors passer mais, maintenant j'avais peur... Peur de la perdre parce que j'avais frapper cet homme comme une furie. J'avais peur qu'elle me fuit à toute jambe, qu'elle ne veuille plus me voir, peur qu'elle ait tout simplement peur de moi à présent.

J'avais la tête baissais et je pu voir que Emiko essuyait une larme qui perlais le long de sa joue et tout cela par ma faute, je l'avais fait pleurer moi qui ne voulais que son bonheur et la voir sourire tout le temps, jamais je n'aurais penser la faire pleurer comme cela. Emiko s'excusa de ce qui c'était alors passer, disant que tout cela était de sa faute mais, ce n'était pas vrai du tout... Je posais ma main par la suite sur la sienne qui était alors sur ma joue, tout en lui adressant un petit sourire en réponse au sien.

J'aurais voulu lui dire que rien de tout cela était de sa faute, non ce n'était pas elle la fautive dans l'histoire mais, bel et bien moi, je n'avais qu'à me contrôler au lieu d'agir à l’instinct. Emiko releva la tête vers moi tout en me demandant si j'allais bien, si je n'avais alors rien de casser, je secouais alors négativement la tête, puis le serveur se mit alors à dire des choses qu'il aurait sans doute fait mieux de taire. Je me retournais alors vers celui-ci tout en lui lançant un regard noir. Et avant même que j'ai eu le temps de dire quoi que se soit la jeune femme pris la parole tout en lui disant d'aller voir ailleurs si elle y était, pour rien vous cacher cette phrase me fis alors grandement sourire.

Emiko me sortis de là par la suite tout en m'entraînant dehors, ensuite elle retourna dans le café afin de prendre mes valises et de revenir vers moi, j'avais toujours la tête baissais et des tas de questions se bousculait alors dans ma tête. La jeune femme me demanda alors si je avais pu avoir un taxi, car elle voulait rentrer et se détendre un peu.

-Oui, il ne devrait plus tarder maintenant. Et non reste avec moi... Je ne veux pas être seul...

Je relevais alors la tête tout en portant mon regard vers le ciel bleu tout en laissant un grand soupir sortir d'entre mes lèvres. Emiko me dit alors par la suite qu'elle comprendrait que je veuille qu'elle rentre au Japon et que l'on se verraient alors tous deux lorsque j'aurais mes vacances, je reporta alors mon regard vers elle la voyant tout recroqueviller sur elle-même. Je me mis alors juste derrière elle tout en passant mes bras autour de ces épaules.

-Je ne veux pas que tu rentres au Japon, non je ne le veux pas. Tout ce que je veux c'est que tu reste avec moi. Et moi je crois que j'ai besoin d'un cachet pour le mal de tête...

Je me mis à rire doucement tout en resserrant mon étreinte sur la jeune femme et venant par la suite poser ma tête sur l'une de ces épaules avant de lui collait un baiser sur sa joue.

-Putain cet enculé m'as donner un mal de crâne pas possible... J'espère au moins qu'il aura compris qu'il ne faut pas toucher à ma petite femme à moi.

Je laissais un nouveau rire sortir d'entre mes lèvres avant de lâchais tout emprise que j'avais sur la jeune femme et de me mettre en face d'elle pour coller mes lèvres sur les siennes. Une fois ce petit baiser fait je posais alors mes mains sur ces joues les lui caressant doucement, encrant par la suite mon regard dans le sien.

-Je suis désoler de ce qui c'est passer... Je... Ne le referais plus... Je te le promet.

Je lui lâchais par la suite les joues tout en lui adressant un très grand sourire en coin de mes lèvres et me relevant droit comme un piquet et au loin je pu alors apercevoir le taxi qui arrivait en notre direction.

avatar
Emiko Osaki

Fiche du Personnage
Âge: 23 ans
Amour: Ryo Akira Suzuki


MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Ven 30 Mar 2012 - 20:13


Ryo me dit alors que le taxi ne devrait plus tarder et qu’il voulait que je reste avec lui ce qui eue pour effet de me soulager légèrement. Pui par la suite, il me dit qu’il ne voulait pas que je rentre au japon qu’il voulait que je reste avec lui et qu’il fallait qu’il prenne un cachet pour la tête avant de rire doucement tout en me prenant dans ses bras. Je me blotti alors tout contre lui quand il reprit la parole pour insulter le serveur en disant qu’il lui avait fait vraiment mal à la tête et qu’il espérait qu’a présent il avait compris qu’on ne touchait pas a sa femme ce qui me fit ouvrir de gros yeux tout rond.

- Nous ne sommes pas encore marié très chère légalement je ne suis donc pas ta femme ce n’est pas parce que je t’ai offert mon premier baiser et mon cœur qu’il faut placer la charrue avant les bœufs même si c’est très mignon…

Je lui adressais un grand sourire à présent mes doutes totalement dissipé vu que apparemment il voulait toujours de moi dans sa vie… Par la suite, il se plaça face a moi et me déposa un baiser sur mes lèvres avant d’entourer mes joues de ses mains et de me dire qu’il était désolé de ce qui s’était passé et qu’il me promettait que ca ne se reproduirait plus. Je lui souris et haussa les épaules avant de me lever à sa suite.

- Ce n’est rien ce n’est pas moi que tu as frappé et puis ca ne se reproduira plus vu que je ne sors jamais ta jalousie ne prendra plus le dessus sur la personne douce que tu es… Et puis je dois avouer qu’une fois de plus je me suis sentie flattée et je t’ai trouvé particulièrement sexy…

Je lui adressais alors un petit sourire timide quelque peut gênée par ce que je venais de lui dire mais je le pensais sincèrement même si je le trouvais sexy à n’importe quel moment, avec n’importe quel expression… Un taxi se gara devant nous ca devait donc être le notre et je pris alors mes valises en main pour les déposer dans le coffre une fois celui-ci ouvert. Par la suite je montai à l’arrière et m’installa bien confortablement au fond du siège avant de tourner mon regard vers le jeun homme.

- Notre dernier moyen de transport et tu seras chez toi… J’ai hâte de me poser et de ne plus bouger et demain j’irais regarder des studios pour que tu retrouves le plus vite possible ton intimité…

Je posais une main sur sa cuisse sans le quitter des yeux un sourire lissé sur mon visage. J’avais hâte à présent de partir pour aller chez lui ou chez nous pendent un petit moment j’avais hâte de lui faire de bon petit plat que je lui servirais à table et qu’il me dise si ma cuisine était aussi bonne que celle de ma mère…
avatar
Ryo Akira Suzuki

Fiche du Personnage
Âge: 24 ans
Amour: Emiko Osaki




Les héros ne meurent jamais. Viens. Nous avons un monde à sauver.
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki) Ven 30 Mar 2012 - 22:00
« Une arrivée en France mouvementée ! »
« Emiko Osaki »

Lorsque je dit à Emiko que le serveur devrait comprendre que l'on ne touche pas à ma petite femme elle répliqua quasiment aussi vite tout en me disant alors que nous n'étions pas encore marié, donc qu'elle n'était pas encore ma femme, ce qui n'étais pas faux non plus, ces paroles me firent alors prendre conscience d'une chose, c'est qu'elle n'était pas du tout contre le mariage et que cet acte serait sans doute envisageable mais, pas pour le moment on venaient tout simplement d'arriver dans ce pays.

Puis après lui avoir dit que je m'excusais pour ce qui c'était alors passer la jeune femme me dit tout simplement que ce n'était rien, car ce n'était pas elle que j'avais frapper je laissais un soupir se poser sur le coin de mes lèvres et dans un sens elle n'avait pas tout à fait tord. Et puis il ne me viendrais jamais à l'esprit de frapper une jeune femme qu'elle qu'elle soit. C'était tout simplement contre mon bon vouloir des choses voilà tout. Par la suite elle me dit qu'elle c'était alors sentis flatter par se geste dans un sens et qu'elle m'avais tout simplement trouver sexy. C'est une chose qui me fis rire doucement.

Le taxi était enfin là et Emiko ne manqua pas de me le faire savoir, puis les paroles qu'elle eu par la suite me dérangeaient tout de même un peu. Je me tournais alors vers la jeune femme tout en me saisissant de l'une de mes valises tout en fessant alors signe au chauffeur de taxi pour lui montrer que l'on était là.

-Qui as dit que je ne voulais pas que tu reste avec moi à l'appartement ? Alors je te déclare ma flamme et toi tu veux me fuir ? Et bien c'est du jolie tout ça... Qu'est-ce que je doit en penser ? Hein ? Hein? HEIN ?

Lui dit sur un tons qui se voulais d'un comique tout simplement, puis je me mis alors à rire par la suite, en même temps je ne voulais la forcer à rien du tout, que si elle voulait prendre un autre appartement pour elle, je lui laisserais libre recours tout simplement, je ne me voyais pas du tout lui dire "non il est hors de question tu reste avec moi" ce n'était pas non plus une femme soumise loin de là.

-Bon après je ne te force en rien tu es libre de tes choix et de tes actes tu sais.

Je lui adressais alors un grand sourire en coin de mes lèvres tout en ramassant les dernière valise et le déposaient par la suite dans le coffre du taxi avant de monter à l'intérieur de celui-ci en compagnie de la jeune femme qui m'accompagner.


[Terminer]
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arrivée en ville ( PV Ryo Akira Suzuki)
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée à la ville-lumière
» « Une femme de rêve dans une ville de rêves. »
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Manga RPG ::  :: Toutes Bonnes Choses ont une Fin :: La ville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit