Forum ouvert aux 14 ans et plus. Déconseillé aux moins de 16 ans ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
 

 Wakaouji Keiko ; I say a little prayer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 11 Sep 2011 - 14:02

KEIKO WAKAOUJI
about You ♥

17 ans ♣ Grande préférence pour les hommes ♣ Timides

I feel the chaos around me ~
3 Qualités 3 Défauts .
Doux. Patient. Gentil. Trouillard. Pleurnichard. Crédule.


Quand je regarde dans un miroir, je vois...

  • Quand je regarde dans un miroir je vois une silhouette, un corps. Un corps d'adolescent, pourtant, on ne dirait pas. Cette taille, ces hanches, cette chute de reins... Elles n'ont rien de masculin. Si on ne nous le dit pas, on pourrait les confondre avec celles d'une fille. Et pourtant, c'est bien un garçon. Le garçon le plus féminin de la terre, ou presque. Et c'est vrai que les robes lui vont à merveilles, elles sont parfaitement ajustées à son corps, êtes vous sûr qu'il a été conçu pour porter de larges pantalons ? Pourtant oui...
    Les traits fins de son visage, me font toujours penser à une fille quand je le regarde. Il est si mignon, adorable, le portrait craché de sa mère il parait ! Il a de grands yeux de chats, d'une couleur assez étrange, entre noir et violet. En vérité, on pourrait dire qu'il a de magnifiques yeux noirs avec quelques reflets pourpres... Bien étrange couleur, et pourtant, elle est tout à fait naturel, on dit que sa mère aussi avait les yeux couleur améthyste. L’équilibre de son visage est absolument parfait. Rien n’est trop gros et rien n’est trop petit, tout va tellement bien ensemble, ses lèvres, son nez, son front. Parlons de ses cheveux, noirs, plus noir que noir, aussi sombres qu’une nuit sans lune. Ils sont magnifiques, très épais et raides comme des baguettes, sa coupe de cheveux, elle aussi, est un peu étrange. A l’arrière, ses cheveux sont courts, mais devant, une lourde frange recouvre tout son front et deux mèches qui arrivent au niveau de sa bouche encadrent joliment son visage.
    Son style vestimentaire vous me dites ? Il met ce qu’on lui donne. Il ne se plaint pas, mais s’il a une préférence elle est bien pour les robes. Etrange me dites vous, et bien, oui, peut-être un peu je vous l’accorde. Mais… même si elles l’obsèdent, il ne les porte presque jamais. Alors, il préfère mettre des pantalons du genre slim, qu’il trouve vraiment très confortables ainsi que de grands pulls très larges et tout doux dans lesquels il se sent bien, car pour lui, il faut avant tout que ça soit confortable… Mais n’oublions pas l’esthétique tout de même. Niveau chaussures, des converses ou des chaussures en toiles, simples.


Et mon caractère?...

  • Wakaouji, peut-être le garçon le plus gentil de la terre… Bon, j’exagère surement un tout petit peu, oui. Mais il est vrai, que son visage de poupon dit la vérité sur lui. Il est adorable, ce garçon est toujours souriant, toujours prêt à rendre service et il faut bien avouer que c’est vraiment quelque chose d’agréable. Combien de fois avez-vous croisé, côtoyé, connu, des gens des n’arrêtaient pas de faire la tête à chaque fois que vous leur demandiez quelque chose, qui râlaient et qui trainaient des pieds à chaque fois qu’il fallait faire une corvée ? Beaucoup, ne le niez pas. En revanche, vous avez vu beaucoup moins de gens volontaires, qui faisaient tout en souriant et qui ne se
    plaignaient jamais. Et bien notre petit brun fait partie de cette dernière catégorie. C’est plutôt amusant d’ailleurs, de le voir faire tout cela avec autant d’entrain. Sa bonne humeur et communicative, quand on est avec lui, une fois qu’on le connaît et que l’on se rend compte qu’il a une grande joie de vivre, on ne peut s’empêcher d’être bien dans ses baskettes, de sourire, de profiter.
    Quand je dis que Wakaouji ressemble à une fille, je ne le dis pas que sur le plan physique, il a aussi un caractère qui se rapproche énormément de celui d'une demoiselle. En effet, il est très délicat et aime beaucoup le calme, le silence, enfin ce genre de trucs quoi. Il fuit généralement la bagarre, en effet, il n'est pas courageux pour un sou, on pourrait même dire qu'il est peureux ! Ah oui, et quel peureux il fait... Peur de tout, peur du noir, des araignées, des tout petits insectes, du sang... Enfin vraiment de tout et n'importe quoi. Et généralement, quant il voit une de ces choses, il se met à trembler comme une feuille, à se coller à la personne à côté de qui il est et se "plaignant" et si jamais ça devient un peu trop abondant, si l'insecte est un peu trop gros ou si les araignées sont trop nombreuses... Il se met simplement à pleurer. Cela peut-être terriblement agaçant me direz vous. Et ça l'est, en effet, même s'il est très mignon, il est pénible...


Everything About my life ~

  • Il était une fois... Hum, je ne sais pas si ce début digne d'un compte de fée convient réellement à l'histoire de WakAouji. Enfin bref, commençons tout de même ainsi car la fin n'est pas écrite. Qui sait, peut-être que tout se finira réellement en "Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.", peut-être que cela est possible, car effectivement, rien n'est impossible. Enfin rien... Oui il est fort peu probable que dans le monde réel un bébé naisse avec des ailes d'anges ou bien une longue queue en écaille identique à celle du diable. Mais un renversement de situation lui est toujours possible. Je veux dire, une personne ayant été malheureuse peut finalement trouver le bonheur et à l'inverse une personne aillant été heureuse toute sa vie peut finalement et subitement sombrer dans une souffrance des plus intenses. Tout peut arriver. Par exemple, un couple heureux, très heureux. Le couple le plus heureux du monde. Ils s'aiment, à la folie. Ils décident d'avoir un enfant. Ils ont très envie de ce bébé depuis quelques temps déjà et ils pensent que c'est le bon moment. Maintenant est le bon moment. Alors, la femme tombe enceinte. Même pendant les pires instants de sa grosse elle sourit et est heureuse car elle aime déjà le petit être qui est dans son ventre. Et c'est la même chose pour son mari. Enfin bref, c'est quelque chose de plutôt banal. Jusqu'au jour de l'accouchement. Le renversement de situation. La femme meurt alors qu'elle donne naissance à son petit garçon. Et à partir de maintenant rien ne sera plus pareil. Absolument rien.

    Le père récupère l'enfant, après tout, c'est le sien. Il l'avait baptisé "Wakaouji", c'est ainsi que sa femme voulait l'appeler. Sauf qu'il ne l'aime pas, ou peut-être qu'il ne l'aime plus. Il voit en ce petit être celui qui lui a prit sa bien aimé et qui pourtant est une partie d'elle. Plusieurs fois il hésite à le noyer, mais le tuer serait comme tuer sa femme une nouvelle fois. De plus, il est la copie crachée de sa mère, les mêmes cheveux ébènes, les mêmes yeux... Le même visage. Alors non, il allait s'occuper de cet enfant et l'élever correctement, comme sa femme aurait voulut qu'il soit élevé. Il lui lirait des contes et son fils rêverait d'être un prince courageux qui sauverait la princesse, il lui achèterait des petites voitures qu'il rêverait de conduire et il l'emmènera voir des films d'action parce que "La baston c'est trop cool !" Enfin bref, son fils serait un homme un vrai, il serait sa fierté et la seule chose qu'il lui resterai de sa femme, c'était ainsi qu'il l'avait décidé.

    Mais tout ne se déroule pas toujours comme prévu, surtout avec les enfants. Il lui lisait effectivement des contes mais Wakaouji ne rêvait pas d'être le prince. Bien entendu, il le faisait croire à son père car il ne voulait pas lui faire de la peine. Lui il aurait mieux aimé être la princesse. Elle était si jolie et elle portait des robes, si belle. Sauf qu'il n'en avait pas le droit. Il n'avait pas le droit de porter ces magnifiques robes en dentelle, ces belle pantoufles de vair. Il était un garçon alors il n'avait pas le droit à tout ça. Il aurait adoré. Il aurait adoré être une fille. Mais il ne voulait pas blesser son père. Alors il jouait aux petites voitures et il faisait semblant d'adorer spider man. Il grandissait ainsi, en mentant. En mentant de peur de ne blesser son père. Il l'aimait plus que tout et il savait que ça lui ferait beaucoup trop de peine. Alors il le gardait pour lui, à quoi bon faire souffrir son géniteur, pour rien... Il arriva finalement à l'âge de dix-sept ans.

    Avoir dix-sept ans... C'est tout à fait banal me direz vous... Et effet, ça l'est. Mais c'est pendant cette année qu'il fit une rencontre qui allait changer sa vie. Son père l'aimait toujours autant et le croyait passionné par les motos, ce qui était totalement faux. Wakaouji ne s'intéressait absolument pas à ces engins... Il préférait les robes de soirée. Il en avait des magnifiques, toutes cachées à la vue de son père, il ne les portait jamais mais elles étaient pourtant toutes à sa taille et lui allaient à ravir. En effet, en grandissant, il n'avait pas du tout acquis une stature et un visage masculin, bien au contraire, ses épaules étaient fines et ne parlons pas de ses hanches, ni de sa chute de reins... Cette rencontre c'est un autre jeune garçon. Un nouveau dans sa classe, beau comme un dieu. Tomoya. Il en était tout de suite tombé amoureux. Un coup de foudre comme un autre, ça lui était arrivé des dizaines de fois mais il n'avait jamais eu envie d'y céder... Il avait peur de décevoir son père.

    Finalement ce nouveau s'intégrait plutôt bien à la classe et s'entendait avec tout le monde, Wakaouji y comprit. Ce dernier était toujours sous son charme, il ne lassait pas de sa beauté. Aujourd'hui était un jour comme les autres, ils avaient décidé de faire une sortie avec quelque uns de leurs amis, Wakaouji était présent, et celui dont il aurait tant voulut être l'âme-sœur aussi. Tout se déroulait normalement, ils étaient allés à la salle d'arcade puis au snack pour manger un petit quelque chose et avaient fini la journée par un tour à la Fnac où ils avaient tous plus ou moins regardé les nouveauté concernant les jeux vidéos... C'était juste une journée entre potes. Chacun était finalement reparti de son côté, Tomoya et Wakaouji ensemble étant donné qu'ils habitaient du même côté de la ville. Tout se passait normalement, enfin, c'est que pensait notre brun lorsque soudain, au coin d'une rue Tomoya le plaque contre un mur et se mette à l'embrasser... Ses lèvres étaient délicieuses... Il n'en avait jamais douté mais n'avait jamais pensé vivre un jour ce moment, exquis. Finalement il rompu le baiser et demanda légèrement essouflé.

    «-On fait quoi maintenant...?»

    Il n'eut comme réponse qu'un autre baiser et un "Je t'aime" murmuré à l'oreille. Cette option ne lui déplaisait pas. Alors... Ils allaient sortir ensemble maintenant ? Ce jeu s'avéra des plus dangereux. Pour le moment, il était hors de question de dire quoi que ce soit à son père. Il serait blessé... Et il n'avait pas envie de cela, il l'aimait trop. Il l'aimait trop pour lui dire la vérité, il avait peur. Peur qu'il le rejette. Mais la vérité finit toujours par se savoir, toujours, on ne peut pas y échapper, jamais.

    Un jour, Wakaouji invita Tomoya chez lui, son père n'était pas là, il le savait, il rentrerait tard ce soir alors... Autant en profiter. Il avait vraiment envie de lui montrer sa collection de robes dont il lui avait parlé des centaines et des milliers de fois. A chaque fois qu'il en parlait, cela faisait rire son vis à vis qui lui demandait si un jour il aurait l'occasion de les voir. Alors finalement, il finit par céder. C'est pendant cet après-midi qu'il fit un défilé de mode privé pour son petit ami... Et les robes lui allaient à merveille, on aurait dit qu'elles avaient été dessinées pour lui. Parfaitement ajustées à la taille, les modèles se suivaient et ne se ressemblaient pas. Sur certains, seul le bout de ses pieds dépassaient alors que sur d'autres, ses jambes nues apparaissaient, sublimées par des escarpins ou de jolies ballerines. Il était parfait pour ça. Tomoya, lui de son côté était bouche-bée, à chaque nouveau modèle il avait l'impression de le redécouvrir. Il l'aimait, en robe ou en Jean... Soudain, ils entendirent la porte d'entrée claquer et une voix d'homme annoncer "C'est moi chéri je suis rentré !" C'était son père et son visage se décomposa lorsqu'il le vit vêtu d'une grand robe en tulle devant un garçon assis sur le canapé. Sa fureur fut immédiate, avec violence il ordonna à Tomoya de partir d'ici immédiatement et poussa son fils contre un mur.

    «-Qu'est-ce que c'est que ça ?!»

    Wakaouji ne répondi rien, la tête baissé il sentait les larmes monter en lui. Il avait déçu son père, il le savait. Ce dernier s'avança face à lui, de plus en plus énervé et l'obligea à le regarder alors qu'il prononçait ces mots, destinés à son fils, destinés à le détruire.

    «-Tu es misérable... Non mais tu t'es vu ?! Tu fais quoi là hein...? Tu fais plaisir à ce ********, ce petit pervers ! Petite **** !»

    Il lui asséna une violente gifle et Wakaouji répondit en sanglots.

    «-C'est pas ce que tu crois pas... Je... J'aime ces robes elles sont a moi, j'aime m'habiller comme ça...»

    Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que son père le coupa.

    «-C'est la meilleure ! Espèce de petite ********... Tu es un MONSTRE ! Tu m'entends ? Un MONSTRE ! Je le savais... Même ta stupide coupe de cheveux dit que tu ne demande qu'à **** ! Tu n'es rien qu'un ramassis d'ordures, une *****... »


    Et les insultes continuaient de pleuvoir, toutes les plus horribles les unes que les autres... Il conclu finalement par le fait qu'il ne voulait plus jamais le voir, plus jamais et brûla sa collection de robes devant ses yeux, il allait le faire souffrir... Il ne méritait pas le bonheur et il allait le séparer de son "petit-ami" bien rapidement. C'était décidé, il allait l'envoyer dans un pensionnat à l'autre bout du monde, en France, ça lui ferait du bien à ce petit idiot ! Enfin, c'est ce qu'il pensait. Mais maintenant qu'il est là, la suite de l'histoire reste à écrire... Peut-être que son père n'arrivera pas à contrer un retournement de situation, car rien... Je le répète, rien, n'est impossible...




~ Hors RPG ~

  • Comment avez vous connu le forum : DC de Christopher Mitchell (:
  • Votre age : 15 ans
  • Le Code a été validé par Takao.


Dernière édition par Wakaouji Keiko le Lun 31 Oct 2011 - 8:04, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 11 Sep 2011 - 17:11
C'est une très bonne histoire, je te souhaite bonne continuation pour la suite de ta fiche.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 11 Sep 2011 - 17:55
Rebienvenu

J'adore ton Avatar *-*
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 11 Sep 2011 - 17:59
Re-bienvenuuuuue !

Je n'ai strictement rien à dire pour le moment tellement ton histoire est bien écrite. *o* Mais venant de la prof d'anglais que tu es, ça ne m'étonne pas. Cool /SBAF/ Bonne chance sinon ! :3 (Et je plussois Mia : très bel avatar ! *-*)
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 11 Sep 2011 - 20:13
Re welcome !
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 2 Oct 2011 - 15:23
Merci à vous tous (: !
Je suis désolée de faire trainer cette présentation. J'ai vraiment beaucoup de travail en ce moment étant donné que c'est le début de l'année (j'avais posté une présence limité mais j'aurai vraiment dû poster une absence à durée indéterminée 8D !) et généralement quand j'ai un petit peu de temps libre je me dis "OH comme c'est bon de ne rien faire °w° !"
Je promets de finir ma ficher dès que possible, encore une fois, je m'excuse pour le retard D: !
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Dim 2 Oct 2011 - 19:06
pas de soucis
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Lun 31 Oct 2011 - 8:05
Fiche terminée :DD ! *ENFIN!*
Bon, désolée, le caractère et le physique sont nuls >w<" !
On a qu'à dire que l'histoire rattrape tout (: !
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer Lun 31 Oct 2011 - 10:04
Validay
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wakaouji Keiko ; I say a little prayer
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Voyage PV: Medusa Keiko Kairi Zazie....
» Cueillette... ( pv Keiko )
» Prayer alert for Pe Gerard Jean-Juste PRAYER ALERT FOR PE GERARD JEAN-JUSTE
» Petite visite en échange d'un service ... [PV Keiko L. Pan (PNJ) et Haruko L. Pan]
» Galerie de Keiko Yume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Manga RPG ::  :: Toutes Bonnes Choses ont une Fin :: Administratif :: Les Fiches de Présentation.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit